Rallye - WRC : Ocon prend du plaisir à Monte-Carlo

Rallye - WRC : Ocon prend du plaisir à Monte-Carlo©Media365
A lire aussi

Guillaume MARION : publié le vendredi 22 janvier 2021 à 11h50

Alors que la saison 2021 de F1 n'a pas encore commencé, Esteban Ocon, le pilote français, en a profité pour découvrir le rallye au volant d'une Alpine A110 S à Monte-Carlo.



La saison de Formule 1 pas prête de commencer, Esteban Ocon s'est essayé au rallye jeudi à Monte-Carlo. Avec une Alpine A110 S, le pilote français a participé en position d'ouvreur aux deux premières spéciales de l'épreuve. « Ce fut une expérience incroyable au volant de l'Alpine A110 S au rallye de Monte-Carlo. C'était un de mes rêves d'essayer le rallye, donc en avoir un avant-goût lors d'un événement aussi prestigieux comme celui-ci est vraiment spécial. Les conditions du jour étaient difficiles mais tout cela a ajouté à l'expérience et a fourni un défi amusant. L'Alpine A110 S s'est très bien comportée, elle est parfaite pour ces routes et en avoir un avant-goût était fantastique. J'attends avec impatience d'autres événements comme celui-là », a notamment confié le Français, via le compte Twitter de l'écurie qui va remplacer Renault cette saison en F1.

« J'ai toujours suivi le rallye de près »

« Je suis un fan de sport automobile en général donc j'ai toujours suivi le rallye de près. J'ai également la chance de m'entraîner (au sein de la structure 3.2.1 Perform à Font Romeu) avec des pilotes de rallye comme Pierre-Louis Loubet et Sébastien Ogier donc forcément on en parle entre nous et c'était top d'avoir cette opportunité avec Alpine, pour les 50 ans de la première victoire de la marque sur le Monte-Carlo (Ove Andersson en 1971, ndlr). C'était un exercice difficile, le terrain était très piégeux, avec beaucoup de changements de grip et de graviers. C'était évidemment très éloigné du circuit mais c'était fun, on s'est bien amusé », a par la suite déclaré Ocon, dans des propos recueillis par L'Equipe. « J'étais très proche de Cyril (Abiteboul) donc je suis triste de le voir partir mais j'ai pu échanger au téléphone et en visio avec toutes les nouvelles personnes comme Laurent (Rossi, nouveau directeur général d'Alpine), Davide (Brivio) et Luca (De Meo, directeur général du groupe Renault), que je connaissais déjà, a également expliqué le Normand, à propos de sa nouvelle équipe. Ce sont des personnes très motivées, très humbles. Je pense qu'on est entre de bonnes mains. »

Vos réactions doivent respecter nos CGU.