Rallye - WRC - Monza : Neuville ne sera pas champion, Ogier grignote

Rallye - WRC - Monza : Neuville ne sera pas champion, Ogier grignote©Media365
A lire aussi

Aurélie SACCHELLI, publié le vendredi 04 décembre 2020 à 18h56

Thierry Neuville (Hyundai) a abandonné le rallye de Monza lors de la 4eme spéciale et ne sera donc pas sacré champion du monde. Si le classement en restait là, Elfyn Evans (Toyota) serait couronné dimanche.


ES6 : Grand Prix 1 (10,31km) : Sordo conclut la journée devant

Dani Sordo conclut cette journée comme il l'avait commencée, c'est-à-dire par une victoire. En effet, le pilote s'est adjugé la sixième et dernière spéciale, longue de 10,31 kilomètres, de ce vendredi soir, du côté du rallye WRC de Monza. Par conséquent, ce succès a ainsi eu également des répercussions au niveau du classement général, puisque, en effet, Sordo en profite donc aussi pour reprendre la première place à Esapekka Lappi mais seulement une petite seconde sépare les deux hommes. De son côté, septième de cette ES6, Sébastien Ogier conserve toutefois bel et bien sa troisième place du classement général de l'épreuve comptant pour le championnat du monde de la spécialité. Le Français n'a que douze petites secondes de retard sur l'Espagnol. Derrière, son coéquipier britannique Elfyn Evans, leader du classement du championnat du monde, est quatrième, alors que Ott Tänak le talonne de près.

ES5 : Cinturato 2 (16,22km) : Ogier grappille des secondes, mais pas de places

Pour la première fois depuis le début du rallye, un pilote est parvenu à remporter une deuxième spéciale, et il s'agit de Sébastien Ogier. Le pilote Toyota, sous la pluie et sur une route glissante, n'a pas commis d'erreurs et a gagné l'ES5, devant les trois autres pilotes de l'écurie japonaise. Il a devancé de trois secondes Kalle Rovanperä et Elfyn Evans, et de quatre secondes Takamoto Katsuta. Ott Tänak (qui a calé deux fois), Dani Sordo et Esapekka Lappi, les autres cadors, ont fini au-delà des cinq secondes lors de cette spéciale rendue difficile par la météo. Au classement général, Lappi conserve la tête, avec moins de trois secondes d'avance sur Sordo, dix et demie sur Ogier et plus de seize secondes sur Evans. Ce qui signifie que si le classement n'évoluait pas d'ici dimanche, le Français ne reprendrait que trois points au Gallois, qui serait donc sacré champion du monde. Mais il reste encore onze spéciales et tout reste donc possible.

ES4 : Cinturato 1 (16,22km) : Neuville dit adieu au titre

Ils ne sont plus que trois à pouvoir espérer être sacré champion du monde dimanche ! Thierry Neuville, qui comptait 24 points de retard sur Elfyn Evans alors qu'il en reste 30 au maximum à distribuer, n'a pas réussi à terminer la 4eme spéciale. Le Belge de l'équipe Hyundai a violemment heurté une chicane et a endommagé sa suspension droite. Il a pu faire encore quelques mètres, mais son moteur s'est coupé lorsqu'il a roulé dans une grosse flaque d'eau, et il n'a jamais réussi à redémarrer, le contraignant à l'abandon. Quintuple vice-champion du monde, le Belge de 32 ans ne montera pas encore sur la plus haute marche du podium cette année. Le problème, c'est que les concurrents partis derrière ont été bloqués derrière sa voiture et n'ont pas pu terminer leur spéciale normalement. Ce sont donc des "notions de temps" qui vont être attribuées notamment à Dani Sordo et Esappeki Lappi, puisque seuls Elfyn Evans, Sébastien Ogier et Ott Tänäk, partis avant le Belge, avaient réussi à boucler leur spéciale. Evans s'est imposé avec une seconde d'avance sur Ogier, qui a pourtant perdu du temps en sortant très large à un carrefour et en calant, et trois secondes sur Tänak, le seul cador à n'avoir pas chaussé uniquement des pneus neiges ce vendredi après-midi. Un peu plus tard, les "notions de temps" qui ont été attribuées à Sordo et Lappi, et le pilote finlandais conserve la tête du classement, avec 3"3 d'avance sur l'Espagnol, 20"1 sur Ogier et 23"1 sur Evans. Ce qui signifie que le Gallois serait sacré champion du monde si le classement en restait là.

ES3 - Scorpion 1 (13,43km) : Au tour de Lappi !

Un choix gagnant pour Esapekka Lappi ! Le pilote Ford a décidé de chausser des pneus neiges pour cette troisième spéciale à Monza, et le risque a payé ! Le Finlandais a non seulement remporté cette ES3, mais il prend également la tête du rallye. "C'était un gros risque. On ne savait pas comment les pneus allaient s'user, mais ça a marché !", s'est réjoui le nouveau leader. Il compte désormais un peu plus de trois secondes d'avance sur Dani Sordo (Hyundai), moins à l'aise que dans l'ES2. Le trou est fait avec le reste du classement, puisque Sébastien Ogier (Toyota) est troisième avec désormais 22 secondes de retard ! Le pilote français a eu des problèmes de buée sur son pare-brise et a fait ce qu'il a pu, sur des routes très glissantes. Il réussit pour le moment à rester devant les trois autres prétendants au titre mondial, mais son coéquipier Elfyn Evans serait sacré si le classement n'évoluait pas. Mais tout reste possible dans ce rallye où les trois premières spéciales ont été remportées par trois pilotes (et trois constructeurs !) différents. A noter que Thierry Neuville (Hyundai) remonte de la dixième à la septième place après sa belle ES3.


ES2 - Scorpion 1 (13,43km) : Sordo prend la tête !

Après la courte première spéciale de jeudi qui a fait peu d'écart, les choses sérieuses ont débuté vendredi matin à Monza, sous la pluie et seulement 1°c au thermomètre. Les pilotes ont emprunté une partie de l'ancien circuit, sur des portions parfois très glissantes. Et d'ailleurs, le leader Sébastien Ogier (Toyota) est parti en tête-à-queue au bout de cinq kilomètres et a perdu un temps précieux. Mais que dire de Thierry Neuville (Hyundai), qui est rentré dans une barrière, a eu du mal à redémarrer, et a dit quasiment adieu à ses chances de victoire, et donc de titre mondial. C'est finalement Dani Sordo, sur sa Hyundai, qui s'en est le mieux sorti ce matin, remportant cette spéciale pour prendre la tête du classement général, avec un peu plus de quatre secondes et demie d'avance sur Esapekka Lappi (Ford) et sept sur Sébastien Ogier, alors que le leader du championnat, Elfyn Evans (Toyota) est cinquième à plus de dix secondes. "C'était vraiment glissant, mais je m'attendais à pire, je suis heureux", a confié l'Espagnol à la fin de la spéciale. Rappelons qu'Evans compte actuellement 14 points d'avance sur Ogier, 24 sur Neuville et 28 sur Tänäk (6eme au général, après une ES2 où il a été perturbé par sa porte qui s'ouvrait !), avant ce dernier rallye de la saison. Si le classement en restait là, Ogier ne lui reprendrait que cinq points et Evans serait donc sacré, sans avoir avoir à tenir compte des cinq points bonus que le vainqueur de la dernière spéciale pourrait remporter.

WRC / RALLYE DE MONZA
Classement général (après 6 spéciales sur 16) - Vendredi 4 décembre 2020
1- Dani Sordo - Carlos Del Barrio (ESP-ESP/Hyundai) en 53'29"3
2- Esapekka Lappi - Janne Ferm (FIN-FIN/Ford) à 1"0
3- Sébastien Ogier - Julien Ingrassia (FRA-FRA/Toyota) à 12"0
4- Elfyn Evans - Scott Martin (GBR-GBR/Toyota) à 17"1
5- Ott Tänäk - Martin Järveoja (EST-EST/Hyundai) à 17"7
...

Vainqueurs de spéciales
Ogier : 2 (ES1, ES5)
Sordo : 2 (ES2, ES6)
Lappi : 1 (ES3)
Evans : 1 (ES4)

Vos réactions doivent respecter nos CGU.