Rallye : Loeb " plus dangereux " à 110 km/h qu'à 180 ?

A lire aussi

Guillaume Marion, Media365 : publié le mardi 18 avril 2023 à 15h35

Avant de faire son retour en rallycross dans quelques semaines lors du Championnat du monde, Sébastien Loeb s'est récemment confié sur son rapport à la conduite et à la vitesse.

En 2023, Sébastien Loeb se montre décidément particulièrement actif. Après le Paris-Dakar en début d'année, puis une première participation victorieuse au rallye des Açores le 1er avril dernier, le pilote français participera en juin prochain au Championnat du monde de rallycross, où il pourrait s'imposer pour la 10eme fois de sa carrière. A 49 ans, l'intéressé tentera désormais de triompher avec l'équipe Special One Racing à bord d'une Lancia Delta, cinq ans après sa dernière apparition dans la catégorie. Mais, avant de faire équipe avec Guerlain Chicherit, l'Alsacien a pris le temps de revenir sur son passé de conducteur, et notamment ses débuts tumultueux. « On va dire que je suis un conducteur moyennement cool au volant (rires). J'ai tendance à rouler un peu vite, oui », reconnait aisément Loeb, au moment de faire le point sur sa conduite et certaines de ses bêtises quand il était jeune.

A 110 km/h, Loeb a « tendance à s'endormir »

« Juste après mes 18 ans, j'ai acheté une R5 GT Turbo, mais elle a fini dans un poteau. Juste avant, j'avais explosé le moteur de la voiture de mes parents. À 18 ans, on m'a retiré douze points en trois jours avec ma R5 GT Turbo... mais je n'ai pas eu de retrait de permis ! (...) La limitation de vitesse sur les autoroutes françaises ? Si on me prouve que c'est beaucoup mieux pour la sécurité de rouler à 110 km/h, alors OK. Mais n'oublions pas que les gens ont roulé longtemps sans radar et à 130 km/h dans des voitures parfois pourries sur le plan de la sécurité, a par la suite expliqué Loeb, lors d'un entretien accordé au Figaro. Les constructeurs ont fait tellement de progrès dans ce domaine. Moi à 110 km/h au volant, je suis plus dangereux qu'à 180 km/h, car j'ai tendance à m'endormir. » Des propos quelque peu étonnant de la part du pilote nonuple champion du monde en WRC, qui attestent cependant bien son amour pour la conduite.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.