Rallye du Mexique : Ogier en tête, Tänak loin derrière

Rallye du Mexique : Ogier en tête, Tänak loin derrière©Media365
A lire aussi

Aurélien CANOT, publié le samedi 14 mars 2020 à 00h03

Sébastien Ogier conserve les commandes au Mexique. Tänak est toujours loin derrière.

ES7 : Ogier assure, Tänak toujours aussi loin derrière

El Chocolate 2, comme l'année dernière, a porté chance à Ott Tänak (Hyundai). Sur une spéciale identique à celle de 2019, l'Estonien s'est de nouveau montré le plus rapide, signant le meilleur temps de l'ES7 devant Teemu Suninen (Ford) et Sébastien Ogier (Toyota). En temps normal, un temps scratch aurait permis au champion du monde en titre de jouer les premiers rôles, voire de repasser devant tout le monde. Sauf que depuis son incident de l'ES4, Tänak est loin derrière les meilleurs, et en particulier Ogier. Troisième de la spéciale pour la troisième fois de suite, le Gapençais conserve ainsi plus de 36 secondes d'avance sur son rival. Suninen, en revanche, se rapproche du Français. Ce qui n'est pas le cas de Thierry Neuville (Hyundai), qui a opté pour un changement de pneus et n'en a pas encore récolté les fruits. Le Belge accuse désormais près de 20 secondes de retard sur le leader. Derrière, à la quatrième place, on retrouve Esapekka Lappi (Ford). Le Finlandais a pourtant dû abandonner sa voiture, en flammes, avant la fin de la spéciale. Pas de chance non plus pour Dani Sordo, de nouveau à l'arrêt, mais sans pouvoir repartir cette fois.

ES 6 : Ogier reste leader, Tänak cède encore du terrain

Les choses se compliquent encore davantage pour Ott Tänak (Hyundai) sur le rallye du Mexique. Après avoir heurté une pierre lors de l'ES4, deuxième spéciale du jour, l'Estonien avait perdu beaucoup de temps et chuté au classement alors qu'il venait tout juste de prendre les commandes. Après avoir profité d'une liaison en marge de l'ES5 pour réparer (mais pas suffisamment visiblement), le champion du monde en titre, deuxième de cette spéciale, donnait l'impression de s'être refait une santé. Malheureusement pour lui, il a encore cédé du terrain dans l'ES6 (Parque Bicentenario, 2,71 km), dont il a dû se contenter du huitième temps. Résultat, Tänak, désabusé (« Il n'y a pas de quoi être heureux actuellement »), accuse désormais près de 40 secondes de retard sur Sébastien Ogier (Toyota), alors que se profile l'ES7. Comme lors de la spéciale précédente, le Gapençais a réalisé le troisième chrono de cette ES6, derrière Elfyn Evans (Toyota) et Thierry Neuville (Hyundai). Le Belge, qui avait débuté ce rallye sur les chapeaux de roue, signe là son troisième temps scratch depuis le départ. Toujours troisième, le co-leader du classement général du Championnat du Monde avec Elfyn Evans en profite pour revenir sur les talons de Suninen et pour se rapprocher légèrement du leader français. « Jusqu'à présent, tout va bien mais il reste encore beaucoup de chemin à parcourir. Ce n'est jamais facile ici, il y a toujours des rochers de partout, et même dans cette spéciale, c'était très sale. Il y a des choses que nous pouvons évidemment améliorer sur la voiture », notait toutefois Ogier après-coup.

ES 5 : Ogier toujours devant, Tänak se reprend

Distancé lors de l'ES4 en raison de sa mésaventure, Ott Tänak a profité de la liaison pour réparer partiellement la suspension arrière droite sa i20 WRC. L'Estonien a bien fait, car il a retrouvé des couleurs dès la spéciale suivante, l'ES5 (Las Minas 1, 13,69 km), où seule l'autre Hyundai, pilotée par Dani Sordo a devancé le champion du monde en titre. Tänak a toutefois beaucoup de retard à combler, et cette deuxième place derrière l'Espagnol lui permet uniquement de grimper d'un rang, pour se retrouver désormais 7eme, à toujours plus de trente secondes (32"9) du leader Sébastien Ogier. Ce dernier a signé le troisième temps de la spéciale. « C'était une spéciale difficile car il fallait éviter de grosses pierres un peu partout dans la trajectoire », a reconnu ensuite l'intéressé, tandis que Tänak était loin de s'estimer sorti d'affaire. « Nous avons endommagé des choses à l'arrière. Nous avons réussi à réparer ça pour cette spéciale, mais nous sommes toujours dans la m... », pestait l'Estonien.

ES 4 : Ogier prend les commandes, Tänak dégringole

Passé en tête à l'issue de l'ES3, Ott Tänak ne sera pas resté leader bien longtemps. Victime d'ennuis mécaniques sur sa Hyundai sans parvenir à les identifier précisément dans un premier temps (il a révélé plus tard ce qui lui était arrivé : « Je suis sorti large, j'ai tapé une pierre et j'ai cassé la suspension arrière droite. Je n'ai pas pu vraiment réparer (...) Nous avons pu refixer une « liaison » qui se trouvait dans la voiture, mais l'autre était toujours cassée même si on a essayé de faire des choses », l'Estonien, seulement 10eme de la spéciale à plus de 45 secondes de Sébastien Ogier (Toyota), a perdu beaucoup de temps et chute du même coup au classement général, où il apparaît désormais en 8eme position, à 35 secondes du Français, meilleur temps de cette ES4 (Ortega 1, 17,24 km). Le sextuple champion du monde s'empare du même coup des commandes devant Teemu Suninen (Ford) et Thierry Neuville (Hyundai).

ES 3 : Tänak remet les pendules à l'heure

Début de journée idéal pour Ott Tänak. Seulement troisième à l'issue de la première journée derrière Elfyn Evans (Toyota) et un Thierry Neuville intouchable sur les deux premières spéciales, l'Estonien a remis les pendules à l'heure en se montrant le plus rapide de l'ES3 (El Chocolate 1, 31,45 km), première spéciale de ce deuxième jour sur le rallye du Mexique ce vendredi. Impressionnant, le champion du monde en titre, signant au passage son premier temps scratch du week-end, a relégué ses deux poursuivants Teemu Suninen (Ford) et Sébastien Ogier (Toyota) à plus de dix secondes. Perfectionniste, Tänak estimait pourtant après-coup que « c'était une bonne spéciale (pour lui) mais pas parfaite. » Sentiment plus mitigé encore pour Ogier. « J'ai essayé d'utiliser les deux traces que j'ai devant, avouait le Gapençais, mais quelle que soit votre position, c'est toujours une spéciale glissante et difficile. »

RALLYE DU MEXIQUE
Classement après 7 spéciales (sur 24) - Vendredi 13 mars 2020
1- Sébastien Ogier - Julien Ingrassia (FRA-FRA/Toyota)
2-
Teemu Suninen - Jarmo Lehtinen (FIN-FIN/Ford) à 8"2
3-
Thierry Neuville - Nicolas Gilsoul (BEL-BEL/Hyundai) à 19"3
4-
Esapekka Lappi - Janne Ferm (FIN-FIN/Ford) à 23"9
5- Elfyn Evans - Scott Martin (GBR-GBR/Toyota) à 32"4
...
7- Ott Tänak - Martin Järveoja (EST-EST/Hyundai), à 36"5

Vainqueurs de spéciales
Thierry Neuville : 3 (ES1, ES2, ES6)
Ott Tänak : 2 (ES3, ES7)
Sébastien Ogier : 1 (ES4)
Dani Sordo : 1 (ES5)

Vos réactions doivent respecter nos CGU.