Dakar/Loeb : " Un sacré défi et une belle aventure "

Dakar/Loeb : " Un sacré défi et une belle aventure "©Media365

Aurélie SACCHELLI, publié le vendredi 02 octobre 2020 à 09h13

Au lendemain de l'annonce de sa signature pour les deux prochains Dakar avec l'écurie Prodrive, Sébastien Loeb est revenu sur son choix. Le pilote alsacien se montre ambitieux, et ne veut pas abandonner le rallye WRC pour autant.

Après avoir terminé 9eme en 2016, 2eme en 2017 et abandonné en 2018 en Amérique du Sud, puis terminé 3eme en 2019 en Arabie Saoudite, Sébastien Loeb sera de nouveau au départ des Dakar 2021 et 2022, au volant de l'écurie Prodrive, comme cela a été confirmé jeudi. Ce vendredi, le pilote de 46 ans, qui a également été en contact avec Peugeot et Toyota, a expliqué son choix dans les colonnes de L'Equipe. « Le jour où je suis monté à l'atelier chez Prodrive, j'ai vu la façon dont ils préparaient le projet, c'était vraiment sérieux. La conception de la voiture m'a plu, elle parait assez compacte au niveau des masses, elle est bien pensée. C'est une grosse équipe qui a des moyens techniques importants. Ce qui me plaisait avec Prodrive, c'est la nouveauté, c'est de monter le projet ensemble et d'aller se battre avec les autres. » Les autres, ce sont les tout meilleurs. Sébastien Loeb n'ira en effet pas sur le Dakar pour faire de la figuration : « Le Dakar, je ne l'ai jamais gagné. C'est quand même un sacré défi et une belle aventure. J'avais envie d'y retourner. Honnêtement, au fond de moi, j'espère qu'on sera compétitifs et qu'on sera dans la bagarre avec les copains avec qui j'ai l'habitude de me battre, les Nasser (al-Attiyah, vainqueur des Dakar 2011, 2015 et 2019, ndlr), (Carlos) Sainz (vainqueur des Dakar 2010, 2018 et 2020, ndlr), (Stéphane) Peterhansel (vainqueur des Dakar 2004, 2005, 2007, 2012, 2013, 2016 et 2017 en auto, ndlr) et compagnie. J'ai confiance dans le projet et l'équipe a les moyens de réagir rapidement pour refaire des pièces. Mais on n'est pas forcément en avance et pas à l'abri de surprises. La fiabilité reste un point clé sur le Dakar, et on sait que ce n'est pas simple la première année. »

Des essais aux Emirats en novembre

Sébastien Loeb effectuera ses premiers tours de roue dans le courant du mois en Angleterre, puis se rendra dans les Emirats en novembre pour rouler dans le sable. Et le rallye WRC dans tout ça ? Le nonuple champion du monde arrive au bout de son contrat avec Hyundai mais ne s'interdit de faire encore quelques rallyes de temps en temps : « Je n'avais pas spécialement envie de repartir sur plusieurs manches de WRC parce que je me rends compte que ce n'est pas simple quand tu ne fais que quelques rallyes avec peu d'essais. Courir à Ypres fin novembre dans une voiture du team B ? On en a vaguement parlé, mais pour l'instant ce n'est pas défini. En même temps, le calendrier du championnat n'avait pas l'air complétement figé. On n'est pas à l'abri qu'ils nous sortent Monza ou la Croatie et que je finisse là-bas », confie celui qui a récemment terminé troisième du rallye de Turquie. Et qui aime piloter plus que tout, que ce soit sur terre ou dans le sable.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.