Dakar 2022 : Le Top 5, l'ambition de Peterhansel avec Audi

Dakar 2022 : Le Top 5, l'ambition de Peterhansel avec Audi©Media365
A lire aussi

Mathieu WARNIER, Media365, publié le mardi 19 octobre 2021 à 19h10

Pour son premier Dakar au volant d'un prototype Audi, Stéphane Peterhansel a confié limiter ses ambitions à une place dans les cinq premiers du classement général... s'il arrive à conclure l'épreuve.

Après six victoires à moto et huit succès sur quatre roues, Stéphane Peterhansel se lance un nouveau défi. Aux côtés de Carlos Sainz et Mattias Ekström, le Bourguignon a rejoint Audi pour la première apparition de la marque aux anneaux sur le mythique rallye-raid. Dans le désert saoudien, c'est avec un prototype hybride que Stéphane Peterhansel va tenter de bien figurer. Alors que l'échéance se rapproche, le natif d'Echenoz-la-Méline a assuré face à la presse que la victoire ne sera pas son objectif prioritaire, visant tout d'abord... la ligne d'arrivée le 14 janvier prochain à Jeddah. « Ça veut dire terminer l'épreuve de plusieurs milliers de kilomètres dans le désert sans revers majeur, assure celui qui a fait du Dakar son domaine. Si nous y parvenons, je serai heureux d'un résultat dans le Top 5. » Le prototype RS Q e-tron, dont le moteur thermique n'aura pour seule fonction que la recharge des batteries pour la propulsion électrique, a d'ores-et-déjà convaincu celui qui a déjà piloté pour Nissan, Mitsubishi, BMW, Mini ou encore Peugeot en rallye-raid.


Peterhansel surpris par la motorisation électrique

En effet, Stéphane Peterhansel s'est dit « bluffé par l'Audi », notamment au niveau de l'accélération. « J'avais déjà essayé quelques motos et voitures électriques auparavant. A un moment, ça sature après l'accélération moteur. J'avais le souvenir que ça accélérait fort au départ et après, ça saturait. Là, tu vas de 0 à 180 km/h avec une poussée constante, assure celui qui a remporté quatorze fois le Dakar. Comme il n'y a pas de vitesses à passer, dans certaines conditions, ça te facilite la vie, tu peux te concentrer sur le volant et sur l'accélérateur. » Des caractéristiques qui devraient être un avantage sur certains terrains durant les deux semaines de course. « Dans les dunes, c'est peut-être une des voitures les plus efficaces, assure Stéphane Peterhansel. Tu as toujours de la reprise. Même si tu te fais surprendre par une crête, tu n'es jamais en sous régime. » Des performances que la concurrence ne devrait pas voir avant le départ du Dakar le 2 janvier prochain. « Nous nous concentrons sur notre programme d'essais », a affirmé le pilote français, qui a mis à l'épreuve sa monture en Aragon mais également dans le désert marocain.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.