Dakar 2021 : Une deuxième édition uniquement en Arabie Saoudite mais avec plein de nouveautés

Dakar 2021 : Une deuxième édition uniquement en Arabie Saoudite mais avec plein de nouveautés©Media365
A lire aussi

Aurélien CANOT, publié le jeudi 11 juin 2020 à 13h18

Les organisateurs du Dakar ont dévoilé ce jeudi le tracé de l'édition 2021, la deuxième en Arabie Saoudite. Un Dakar 2021 qui partira et arrivera à Djeddah. Avec son lot de nouveautés.

L'Arabie Saoudite et elle seule. Comme la précédente, la 43eme édition du Dakar se déroulera intégralement sur le territoire saoudien, certes grand comme trois fois et demi la France (2 149 690 km2 en superficie totale). Il avait pourtant été question que le rallye-raid le plus célèbre au monde passe par la Jordanie et même Oman, mais la pandémie de Covid-19 a très vite mis un terme aux discussions avec les pays limitrophes de l'Arabie Saoudite. Comme cela avait été le cas l'année dernière, cette deuxième édition du Dakar en Arabie Saoudite ne quittera donc pas le plus grand pays du Moyen-Orient. Ce jeudi, les organisateurs ont dévoilé le parcours de ce Dakar 2021, avec départ (le 3 janvier) et arrivée (le 15) dans la même ville de Djeddah, sur les bords de la mer Rouge. Au programme pour les concurrents, dont pourrait faire partie le nonuple champion du monde WRC Sébastien Loeb (« Je sais qu'il a envie de revenir et a essayé beaucoup de voitures », a fait savoir Castera jeudi) : douze étapes (dont deux en boucle et une étape marathon sans assistances) pour 8 000 kilomètres au total, dont 5 000 de spéciale, avec une journée de repos programmée le 9 janvier à Ha'il. Pour le tracé définitif, les étapes ainsi que le kilométrage, il faudra  attendre le mois de novembre.



Toujours chez les motos, les concurrents n'auront plus le droit d'intervenir sur leur engin au moment de la pause ravitaillement essence à mi-course, au même titre que les motards seront sanctionnés s'ils remplacent leur piston une deuxième fois (que leur moteur ait été entièrement changé ou pas). A noter également que les pilotes, qui ne pourront pas utiliser plus de six pneus arrière pendant les douze jours de course, ne pourront pas dépasser les 90 km/h dans des portions dangereuses dites « slow zones ». Avant de traverser des zones de danger, les motos recevront de surcroît une alerte sonore : danger2 ou danger 3. Autre innovation, et pas des moindres, de ce Dakar 2021 : les concurrents ne recevront plus le Road Book la veille de la spéciale, mais le matin-même, dix minutes avant le départ. Histoire d'éviter toute fuite. L'organisation avait testé le procédé sur quelques étapes l'année dernière. Il sera en vigueur sur toutes en 2021. Une édition qui verra les deux lauréats de l'année dernière Carlos Sainz (autos) et Ricky Brabec (motos) remettre leur titre en jeu dans un contexte forcément différent. « Il y aura une baisse des engagés en raison de la crise sanitaire et économique, sans savoir de quel ordre », prévient ainsi David Castera, certain en revanche que « les top pilotes, comme Peterhansel, Sainz, Roma, Al-Attiyah ainsi que les meilleurs motards devraient être là. »

Vos réactions doivent respecter nos CGU.