Suzuki : Rins confirme les circonstances de son accident

Suzuki : Rins confirme les circonstances de son accident©Panoramic, Media365

Mathieu WARNIER, Media365 : publié le jeudi 17 juin 2021 à 18h40

Absent lors du Grand Prix de Catalogne en raison d'une fracture à l'avant-bras droit subie lors d'une chute à vélo, Alex Rins a confirmé en marge du Grand Prix d'Allemagne les circonstances rocambolesques de son accident.



Alex Rins est de retour. Contraint de manquer le Grand Prix de Catalogne le 6 juin dernier, le pilote Suzuki est revenu en conférence de presse sur les circonstances de l'accident, qui a eu lieu sur le Circuit de Barcelone en amont de l'épreuve et qui avait provoqué une fracture de l'avant-bras droit au pilote espagnol... et confirmé qu'il avait bien été distrait par l'utilisation de son téléphone portable alors qu'il était au guidon. « En général, quand je suis sur un vélo, je ne joue pas avec le téléphone, a déclaré Alex Rins. J'écrivais un message important. » Pas inquiet sur le moment, le pilote espagnol a confié que le docteur Mir lui avait donné deux solutions pour traiter sa fracture. « Quatre semaines de plâtre puis une rééducation, ou bien une opération et recommencer à mobiliser le bras une semaine plus tard, a résumé le pilote Suzuki. Je suis un pilote et je veux être sur la moto le plus vite possible donc j'ai choisi l'option la plus rapide. »

Rins envoie un message de prévention

Conscient que son attitude était à risque, Alex Rins a profité de son passage face à la presse pour lancer un message sur l'importance d'être pleinement concentré sur la conduite, que ce soir sur deux ou quatre roues. « Il ne faut pas consulter son téléphone. Quand on roule, et je m'inclus là-dedans, on prend toujours le téléphone, pour voir l'heure, envoyer un message, a ainsi confié le natif de Barcelone Si on regarde son téléphone, on ne regarde pas devant. C'est sûr que c'est difficile. Je préfère percuter une camionnette, comme je l'ai fait, que quelqu'un. Imaginez s'il y avait eu quelqu'un, ça aurait été pire. C'est un exemple clair. » S'il pourra reprendre le guidon de sa moto ce vendredi pour les premiers essais libres du Grand Prix d'Allemagne au Sachsenring, Alex Rins admet qu'il ne sera pas au meilleur de sa forme. « C'est sûr que je vais souffrir, parce qu'il faut être à 100% pour être bon en MotoGP maintenant, ajoute l'Espagnol. On va commencer avec ce problème, la main qui n'est pas à 100%. L'objectif est de prendre du plaisir. »

Vos réactions doivent respecter nos CGU.