Quartararo : " Je me suis dit wow "

Quartararo : " Je me suis dit wow "©Media365

Faraj Benlahoucine, Media365 : publié le dimanche 19 septembre 2021 à 18h41

Second sur la ligne d'arrivée du Grand Prix de Saint-Marin ce dimanche, Fabio Quartararo n'a pris conscience qu'après la course des risques qu'il a pris.



Solide leader du championnat du monde de MotoGP, Fabio Quartararo s'élançait de la 3eme place sur la grille de départ ce dimanche au grand-Prix de Saint-Marin. Assoiffé de victoire, le pilote Yamaha s'est immédiatement mis en chasse après le départ. Après avoir rétrogradé au 4eme rang, il a tout à tour dépassé Jorge Martin (Pramac Racing) avant de fondre sur Jack Miller (Ducati). C'est alors qu'a débuté le choc des titans entre Pecco Bagnaia (Ducati) et le Français. Un duel somptueux qui a vu l'Italien triompher à la faveur de trois dixièmes sur la ligne d'arrivée.

Ne cherchant d'autre que la victoire de ce Grand-Prix, Fabio Quartararo a affirmé ne pas avoir "pensé une seule seconde au championnat" avant d'avouer: "Quand j'ai terminé la course, je me suis dit 'wow je pense qu'aujourd'hui j'ai pris un peu trop de risques !' Quand j'ai passé le drapeau à damier, vous vous doutez que j'étais déçu de ne pas avoir au moins essayé, mais vous ne pouvez pas imaginer à quel point j'étais heureux parce que j'étais à la limite aujourd'hui et je pense avoir fait une belle course". A tel point que de son propre aveu, il n'a jamais été si heureux de terminer 2eme d'une course.


Une satisfaction immense due à son combat de tous les instants, dès les premiers hectomètres de course. "J'ai tout donné, y compris au début avec Jack (Miller, ndlr) et Martin (Jorge, ndlr). Je me suis battu contre eux comme si c'était le dernier tour et j'ai dépassé Jack à un endroit où je n'aurais jamais pensé le faire". Et quant à son finish, Fabio Quartararo nous livre une version très détaillée du combat épique auquel nous avons eu droit ce dimanche au Misano World Circuit Marco Simoncelli.

Une avance on ne peut plus confortable au classement

"Dans le dernier tour, j'étais un tout petit peu trop loin de Pecco (Bagnaia, ndlr). Je voulais le passer au virage 6 mais j'étais trop loin et j'avais pas mal de patinage. Quand j'ai vu l'angle qu'il a pris dans le virage 12, je me suis dit qu'il était temps de me calmer. Ça a vraiment été une belle course et c'est celle que j'ai le plus appréciée" savourait le Niçois. Conscient du danger et de la grande course du vainqueur du jour, le pilote Yamaha ne regrette absolument rien:

"Aujourd'hui, il y a eu trois ou quatre moments où j'ai failli me retrouver par terre. (...) Rattraper Pecco (Bagnaia, ndlr) c'était une chose, par contre le dépasser c'était autre chose. Il était très précis dans ses trajectoires et je n'ai rien pu faire" a reconnu le Français. Ce nouveau podium, le 9eme de la saison pour Quartararo lui permet de posséder désormais 48 points d'avance au classement des pilotes MotoGP sur Pecco Bagnaia et 67 longueurs d'avance sur l'Espagnol Joan Mir (Suzuki). L'autre Français engagé en MotoGP, Johan Zarco, occupe la 4eme place du classement général après sa 12eme place ce dimanche à Saint-Marin. Pour rappel, il reste quatre Grand-Prix à disputer avant la fin de la saison.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.