MotoGP - Quartararo : " Un peu triste "

MotoGP - Quartararo : " Un peu triste "©Media365
A lire aussi

Aurélien CANOT, publié le lundi 23 novembre 2020 à 13h34

Encore passé au travers (14eme), dimanche au Portugal, Fabio Quartararo ne cachait pas son amertume par rapport à ce résultat et cette saison qui avait pourtant commencé en boulet de canon.


Le soufflé est vite retombé. Vainqueur des deux premiers rendez-vous de la saison (les deux à Jerez) alors qu'il n'avait encore jamais triomphé depuis ses débuts en MotoGP, Fabio Quartararo n'a pas tenu la distance. Finalement huitième du classement final du Championnat du Monde à l'issue d'un ultime Grand Prix, au Portugal, là aussi manqué (14eme), le jeune pilote niçois de 21 ans a bouclé l'exercice dimanche à Portimao avec un goût amer et légitime dans la bouche. Le héros des deux premiers week-ends avait notamment beaucoup de mal à digérer ses trois dernières sorties, toutes décevantes. « Quand on finit les trois dernières courses si mal, c'est dur d'être content de la saison. La fin n'a pas été très bonne. Je suis un peu triste », avouait « Il Diablo » à l'heure de quitter le team Petronas pour l'équipe Yamaha Factory. Cette dernière course de l'année, dimanche, résume parfaitement les malheurs de Quartararo sur la seconde partie de saison. Encore dans le Top 5 du général avant de prendre le départ, le Français pouvait pourtant encore rêver de terminer sur le podium. Mais il était dit que rien ne fonctionnerait pour lui en cette fin d'année.

Quartararo : « En un sens, c'était une bonne saison, mais... »

« C'était très mauvais pour moi. J'ai eu un problème avec le holeshot device au départ, donc j'ai pris un très mauvais envol et j'ai perdu des places. Je pensais que je pouvais remonter, mais malheureusement, un peu avant la mi-course, j'ai eu un arm-pump. C'était assez étrange. J'ai eu l'impression que d'autres pilotes avaient un arm-pump. Je suis vraiment, vraiment triste. Je pense qu'on pouvait finir entre la cinquième et la huitième place aujourd'hui. » Une nouvelle désillusion qui ne doit pas pour autant faire oublier cette saison qui a également vu le petit prodige remporter le GP de Catalogne, le 27 septembre dernier (son troisième succès en 2020). Rien que pour ces trois victoires, Quartararo assure qu'il n'est pas près d'oublier ce qu'il a vécu cette année, mais sans pouvoir se retirer de l'esprit ces derniers mois ratés, et qui lui coûtent très cher à l'arrivée. « C'est une saison dont je me souviendrai. J'ai gagné trois Grands Prix. Certains pilotes ne gagnent jamais en MotoGP et j'ai trois victoires. Si on regarde ça, c'est positif. En un sens, c'était une bonne saison, mais malheureusement, la fin n'a pas été très bonne. Je suis un peu triste. » Un sentiment que Fabio Quartararo espère laisser définitivement derrière lui.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.