MotoGP : Quartararo ou Bagnaia titré au GP de Valence si...

MotoGP : Quartararo ou Bagnaia titré au GP de Valence si...©Panoramic, Media365
A lire aussi

Emmanuel LANGELLIER, Media365 : publié le jeudi 03 novembre 2022 à 12h58

La saison de MotoGP s'achève en Espagne, sur le circuit de Valence, dimanche. Francesco Bagnaia est tout près du titre mais Fabio Quartararo peut encore espérer conserver sa couronne.



L'épilogue de la saison 2022 de MotoGP se tiendra le week-end prochain en Espagne, sur le circuit de Valence, théâtre de la 20eme et dernière course de l'année. Tout se jouera sur l'ultime épreuve car il y a dix jours, Francesco Bagnaia s'était imposé au Grand Prix de Malaisie sur sa Ducati à l'issue d'un gros bras de fer devant son futur coéquipier Enea Bastianini. L'Italien, qui convoite un premier titre mondial, doit encore patienter pour savourer son triomphe puisque son grand rival, le Français Fabio Quartararo, avait prolongé le suspense en terminant 3eme de la course asiatique sur sa Yamaha et en retrouvant une belle verve que l'on ne voyait plus ces derniers mois.

Mince espoir pour Quartararo

Le tenant du titre tricolore est tout près de céder sa couronne. Mais il conserve encore un mince espoir de la conserver. Fabio Quartararo est à 23 points de Francesco Bagnaia à qui il ne manque que deux unités pour être sacré champion. Une 14eme place (qui offre 2 points) suffit au pilote de 25 ans sur le circuit valencian, peu importe le résultat du Français. Pour être sacré une deuxième fois d'affilée, le Français devra obligatoirement gagner la course et empocher les 25 points (une 2eme offrant 20 points sera insuffisante) pendant que Bagnaia termine au-delà de la 14eme position (au moins 15eme).


2 points suffisent à Bagnaia

Un défi ardu puisque le Transalpin n'a fini qu'une fois après la 8eme place cette année, le 20 mars en Indonésie (15eme) lors de la 2eme course du calendrier. En cas d'égalité des deux rivaux - si Quartararo s'adjuge la course et Bagnaia prend 2 points - le pilote au plus grand nombre de victoires cette année sera sacré. Et là, l'avantage est à l'Italien, vainqueur de 7 Grand Prix, contre 3 au Français. « C'est pratiquement impossible d'être champion, mais rien n'est impossible, on y croit jusqu'à la fin », avait lâché Quartararo à Sépang. « A Valence, je devrai faire attention, il faudra que je termine au moins 14eme. C'est faisable mais il faut que je garde les pieds sur terre », se méfiait alors Bagnaia.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.