MotoGP : Pas de retour avant Saint-Marin pour Marquez ?

MotoGP : Pas de retour avant Saint-Marin pour Marquez ?©Media365

Aurélien CANOT, publié le mercredi 05 août 2020 à 12h12

Marc Marquez, opéré une nouvelle fois lundi, aurait décidé de faire l'impasse sur les trois prochaines courses, pour ne faire son retour que le 13 septembre à l'occasion du Grand Prix de Saint-Marin.

Marc Marquez pas de retour avant septembre ? Après sa première opération, le 21 juillet dernier, le pilote espagnol s'était mis en tête de relever le pari fou de remonter sur sa moto cinq jours plus tard, à l'occasion du Grand Prix d'Andalousie. Finalement, Marquez, victime d'une chute dès le premier rendez-vous de la saison, à Jerez lors du GP d'Espagne, avait rapidement compris qu'il valait mieux ne pas prendre de risque, ni insister. Au passage, il avait de surcroît endommagé la plaque en titane posée dans son épaule droite lors de cette première intervention chirurgicale. De nouveau opéré de ce même humérus droit lundi dernier, le sextuple champion du monde aurait cette fois décidé de prendre tout son temps, quitte à abandonner définitivement son rêve d'être sacré dans la catégorie reine pour la cinquième année de suite.El Periodico indique ainsi ce mercredi que le Catalan aurait décidé de faire l'impasse sur les trois prochains rendez-vous du Championnat du Monde, à Brno puis deux fois de suite en Autriche (16 et 23 août), que son état lui permette ou non de retrouver la compétition. « Marquez a décidé d'y aller doucement, ou plus calmement que d'habitude, et de se remettre tout au long du mois d'août de la deuxième opération que le Dr Xavier Mir a effectuée sur son humérus droit, où il a remplacé la plaque de titane endommagée par le stress des derniers jours et les efforts faits dans l'optique de reprendre sur le Grand Prix d'Andalousie », croit savoir le quotidien, qui donne du même coup rendez-vous aux fans du numéro 93 sur le circuit de Misano uniquement.

Marquez ne digère pas d'avoir été qualifié de fou !

D'après El Periodico, le pilote Repsol Honda devrait ainsi rester au repos jusqu'au Grand Prix de Saint-Marin, 6eme manche de cette saison qui n'en compte que douze, le 13 septembre prochain. Nos confrères révèlent par ailleurs que Marquez aurait très mal vécu de s'entendre traiter de fou, précisément pour avoir songé à un moment à recourir quatre jours après sa première opération. « Très affecté par l'accident, il a aussi été très blessé d'avoir été considéré comme fou ou audacieux pour avoir tenté de faire l'effort de reprendre la même semaine que celle de l'opération. » « Márquez ne se considère pas comme un fou, encore moins un héros, et affirme que tout ce qu'il a fait, l'a été non seulement sous le regard des médecins », poursuit El Periodico, qui rappelle que la douleur terrible que ressentait le pilote au niveau de son bras droit heurté par son pneu avant lors de sa chute de Jerez l'a empêché d'envisager plus longtemps de remonter tout de suite sur sa moto. Une Honda RC213V que le Catalan pourrait laisser au garage pendant plus d'un mois et faire ainsi le jeu de ses rivaux, en particulier Fabio Quartararo. Vainqueur des deux premières courses alors qu'il n'avait jamais gagné le moindre Grand Prix depuis son arrivée en MotoGP, le Français possède déjà 50 points d'avance sur Marquez avant la troisième manche de la saison, ce week-end à Brno où l'Allemand Stefan Bradl, appelé visiblement à remplacer le sextuple champion du monde de la catégorie reine plus longtemps que prévu, palliera une première fois l'absence de Marquez.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.