MotoGP : Johann Zarco critiqué après un incroyable accrochage

MotoGP : Johann Zarco critiqué après un incroyable accrochage©Media365

Nicolas Kohlhuber : publié le dimanche 16 août 2020 à 19h03

Impliqué dans un accrochage avec Franco Morbidelli, qui a provoqué l'interruption du Grand Prix d'Autriche de MotoGP, Johann Zarco a été critiqué par plusieurs coureurs. Dans cet accident, Valentino Rossi a été miraculé.



Sale journée au Red Bull Ring. Après la course de Moto 2, l'épreuve de MotoGP a aussi été perturbée par un accident qui a provoqué la neutralisation de la course. Au huitième tour, le drapeau rouge a été agité par les commissaires après un accrochage entre Johann Zarco et Franco Morbidelli. Dans le virage numéro 3, le Français est légèrement sorti de sa trajectoire et a provoqué une chute spectaculaire de son adversaire.

Mais la scène la plus impressionnante n'a pas eu lieu quand les deux hommes se sont retrouvés à terre mais quelques instants plus tard. La Ducati du Français et la Yamaha de l'Italien ont continué leur course et ont traversé la piste. Valentino Rossi et Maverick Vinales ont eu très chaud. A quelques centimètres près, ils se faisaient percuter à vive allure par deux motos sans pilote. De nombreux débris ont jonché la piste et provoqué l'interruption de la course. Quand un nouveau départ a été donné après plusieurs dizaines de minutes d'attente, Andrea Dovizioso l'a emporté.

« Je suis secoué, c'était la plus grosse frayeur de ma carrière »

Mais son succès est passé au second plan. Quand les pilotes ont réagi à la course, ils ont surtout évoqué le fait de course du tour numéro 8. Et ils ont eu des mots durs. Franco Morbidelli, qui s'en est sorti indemne, tout comme Johann Zarco qui est allé passé quelques examens, a critiqué l'attitude de celui qui avait terminé 3eme du GP de République Tchèque la semaine passée. « C'est un demi-tueur. Je vais bien, mais c'était très dangereux. Pour moi et pour lui, mais aussi pour Valentino Rossi et Maverick Vinales qui ont vu une moto arriver sur eux à 280 kilomètres à l'heure. Au moment où j'ai commencé à freiner, Zarco a changé de trajectoire, peut-être pour se protéger. Quand il est sorti, j'ai été aspiré dans son sillage. Freiner comme ça, à 300 par heure, c'est avoir peu d'amour pour ceux qui courent avec vous. » Le comportement du Français a été pointé du doigt par d'autres pilotes. « Alors il faut dire qu'il y a toujours Zarco, quand ces choses arrivent, il est toujours impliqué. Heureusement, rien de grave ne s'est produit » a abondé Aleix Espargaro.

Du haut de ses 41 ans et de ses 19 saisons en MotoGP, Valentino Rossi se souviendra longtemps de ce Grand Prix d'Autriche. « Je suis secoué, c'était la plus grosse frayeur de ma carrière. La direction de course doit faire quelque chose contre Zarco car il a freiné exprès devant Franco pour ne pas être dépassé. Je dois dire que c'était assez difficile, je suis un peu secoué, même revenir à la deuxième course a été difficile » a déclaré l'Italien à la Sky. Des mots qui prouvent que peu de pilotes ont pris du plaisir sur le Red Bull Ring ce dimanche.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.