MotoGP : Honda n'a pas voulu prendre de risques avec Marquez

MotoGP : Honda n'a pas voulu prendre de risques avec Marquez©Media365
A lire aussi

Aurélie SACCHELLI, publié le samedi 25 juillet 2020 à 18h32

Le patron de l'écurie Honda Repsol est revenu, après la séance de qualifications, sur le forfait de Marc Marquez pour le Grand Prix d'Andalousie ce dimanche.

Il n'y a pas eu de miracle pour Marc Marquez. Victime d'une fracture de l'humérus du bras droit dimanche dernier lors du Grand Prix d'Espagne, le champion du monde espagnol espérait remonter sur sa moto dès ce dimanche lors du Grand Prix d'Andalousie, qui se déroulera également à Jerez. Absent des essais libres vendredi, mais présent ce samedi, le pilote Honda a finalement renoncé à la séance de qualifications (où le Français Fabio Quartararo a signé le meilleur temps). Il ne prendra pas part à la course dimanche.

"Un champion ne peut pas rester à la maison s'il pense qu'il a une petite chance"

Alberto Puig, le patron de son écurie, est revenu sur cette folle journée : « Le matin, l'objectif était d'avoir un premier contact avec la moto et on a vu que Marc pouvait toujours être rapide, confie-t-il, selon des propos relayés par Autosport. L'après-midi, le but était de faire un run plus long. Mais en raison de la chaleur ou de la fatigue du matin, il a connu plus de problèmes et a trouvé que c'était plus difficile. Donc on a compris que c'était mieux de ne pas prendre plus de risques. On a analysé la situation et décidé de ne pas faire la course demain. Marc a essayé d'écouter son corps, de voir comment il répondait. Il est très fort, il voulait essayer, et on a voulu lui donner l'opportunité de le faire. On est toujours derrière lui, et je pense que nous avons toujours pris la bonne décision. Un champion ne peut pas rester à la maison s'il pense qu'il a une petite chance. Maintenant, il ressent une inflammation, mais ça va passer. Il y a encore beaucoup de courses et le but est d'arriver à Brno dans le meilleur état possible. » Le compte à rebours est lancé, car les qualifications de Brno (République tchèque), c'est dans deux semaines !

Vos réactions doivent respecter nos CGU.