MotoGP - Grand Prix de France : " Il faut réussir à s'adapter " pour Zarco

MotoGP - Grand Prix de France : " Il faut réussir à s'adapter " pour Zarco©Media365

Emmanuel LANGELLIER, Media365 : publié le samedi 15 mai 2021 à 20h16

Johann Zarco s'élancera dimanche en 5eme position au départ du Grand Prix de France. Le Français a manié l'ironie et la philosophie après sa performance.



Dimanche après-midi, l'événement sportif se déroulera au Mans à l'occasion du Grand Prix de France. Très attendue, la course proposera un nouveau duel entre deux Français qui se taillent la part du lion cette année et qui rêvent tous deux de conclure en apothéose en décrochant le titre. Pour le moment, au Championnat du monde, Fabio Quartararo (64 points) est 2eme à deux petites longueurs de l'Italien Francesco Bagnaia (66). Johann Zarco est, lui, 5eme avec 48 unités.

Les positions des deux Frenchies au départ de la course dimanche seront presque les mêmes. A une grosse différence près. Vainqueur de deux courses sur quatre, Quartararo (22 ans) a en effet géré les conditions climatiques capricieuses et signé la pole position samedi. Il s'élancera donc devant tout le monde. Comme l'an passé. Pour sa part, Zarco (30 ans) a réalisé le 5eme chrono. L'aîné des Français a réagi avec ironie et philosophie après sa performance.

Zarco : « Si j'avais le choix de la météo, je pense avoir plus de marge si on part avec des pneus pluie medium et que ça sèche au fur et à mesure »


« J'ai regardé la météo du Mans : ils donnent de la pluie jusqu'au 4 août donc on ne peut pas trop s'y fier, s'est amusé Zarco. Il faut réussir à s'adapter sur le moment. L'avantage c'est que le vent semble rester dans la même direction donc on commence à s'habituer quand on voit les nuages. J'arrive à comprendre le secteur : dans la dernière séance d'essais, il y a eu un peu de pluie et ils sont tous rentrés alors que moi je suis resté en piste en faisant attention et en regardant le ciel. »

« On peut avoir une certaine lecture du ciel. Espérons qu'on puisse s'en servir s'il y a un changement de situation avant le départ, a ajouté le pilote Ducati. Si j'avais le choix de la météo, je pense avoir plus de marge si on part avec des pneus pluie medium et que ça sèche au fur et à mesure. Sur le papier, avec mes sensations, je sais que je pourrai vraiment avoir un bel avantage dans ces conditions. » Allez, place à la course maintenant, dont le coup d'envoi sera donné à 14 heures, dimanche au Mans.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.