MotoGP - GP du Qatar : Les réactions de Zarco et Quartararo

MotoGP - GP du Qatar : Les réactions de Zarco et Quartararo©Media365

Guillaume MARION, Media365 : publié le dimanche 28 mars 2021 à 23h35

A l'issue du 1er GP de la saison de MotoGP au Qatar, retrouvez les réactions des deux Français, Johann Zarco (2eme) et Fabio Quartararo (5eme).



Ce dimanche sur le circuit de Losail, si Johann Zarco pouvait avoir le sourire après sa 2eme place, Fabio Quartararo était, lui, forcément un peu plus déçu après sa 5eme place lors du GP du Qatar, le premier rendez-vous de la saison 2021 en MotoGP. « C'est mon premier podium au Qatar. J'ai pris un super départ. Ensuite, j'étais à l'aise derrière "Pecco" (Bagnaia, 3eme à l'arrivée). On avait un bon rythme en gardant un peu de marge. Par contre, je n'ai rien pu faire quand Viñales est revenu sur moi, j'ai tout de suite compris qu'il était plus rapide que moi. Dans le dernier virage, je savais que j'allais pouvoir accélérer pour redoubler Mir. La confiance est vraiment haute. Je savais déjà que la moto avait le potentiel pour être sur le podium. Je suis donc juste content d'avoir validé ça. Maintenant, s'il y a une chance pour le championnat je le prendrai. Mais là, je suis trop heureux. J'analyserai peut-être un peu mieux ma position demain (lundi) », a reconnu le pilote Ducati Pramac.

« Dans un mauvais jour, c'est bien de faire un top 5 »

« Je me sentais vraiment fort en début de course. Mais à partir du moment où j'ai doublé Jack (Miller, alors 3eme), j'ai perdu rapidement du terrain sur Johann (Zarco, alors 2eme). J'ai d'un coup eu une dégradation sur mon pneu arrière à laquelle je ne m'attendais pas. Parce que lors des tests et des essais libres, on n'a pas eu ce genre de problèmes. Mais aujourd'hui (dimanche), c'était un désastre de ce côté-là, a pour sa part expliqué Quartararo, dans des propos recueillis par L'Equipe. Donc, j'ai tout de suite essayé de me mettre en mode gestion mais quand Maverick (Viñales) m'a doublé, il était juste sur une autre planète. Il avait beaucoup plus de grip que nous. Sur la fin, j'ai néanmoins réussi à dépasser Rins et Miller, parce que je pilotais d'une manière différente. Dans un mauvais jour, c'est bien de faire un top 5. À la fin de l'année, c'est quelque chose qui pourra nous aider. »

Vos réactions doivent respecter nos CGU.