MotoGP - GP de Styrie : Zarco, sanctionné, partira des stands

MotoGP - GP de Styrie : Zarco, sanctionné, partira des stands©Media365

Aurélie SACCHELLI, publié le vendredi 21 août 2020 à 11h54

Les commissaires de la Fédération internationale de moto ont décidé de sanctionner Johann Zarco suite à son accrochage avec Franco Morbidelli dimanche dernier. Le Français partira des stands ce dimanche au GP de Styrie.

Grosse sanction pour Johann Zarco ! Le pilote français de l'écurie Ducati a été reconnu coupable suite à l'accrochage avec Franco Morbidelli dimanche dernier lors du Grand Prix d'Autriche, qui avait entraîné un drapeau rouge, et il devra partir des stands ce dimanche lors du Grand Prix de Styrie, qui se disputera également sur le Red Bull Ring de Spielberg. « Les Commissaires FIM MotoGP ont auditionné ce jeudi les deux pilotes. L'examen aura finalement conclu à une conduite irresponsable du Français ; raison pour laquelle ce dernier sera sanctionné. Le représentant du team Esponsorama Racing prendra plus exactement le départ de la prochaine course depuis la pitlane », fait savoir le site officiel du MotoGP.

Zarco opéré du poignet et déclaré apte

Dimanche dernier, dans le virage 3 du Red bull Ring, Zarco et Morbidelli s'étaient percutés et les deux motos avaient manqué de justesse de s'encastrer dans celles de Valentino Rossi et Maverick Vinales, lancés à vive allure. C'est un petit miracle que personne n'ait été blessé gravement sur cette action, même si Zarco a tout de même dû se faire opérer mercredi du scaphoïde du poignet droit, ce qui l'a contraint à renoncer aux essais libres 1 et 2 ce vendredi. S'il était incertain pour le reste du week-end, le Français a reçu le feu vert des médecins à l'issue d'un ultime test. Actuellement dixième du championnat du monde, Zarco (30 ans) a terminé troisième du Grand Prix de République tchèque il y a semaines, après avoir signé la pole position. Il s'agissait alors de son meilleur résultat depuis novembre 2018. Un résultat qu'il aura du mal à reproduire ce dimanche en partant en dernière position...



La réaction de Zarco au micro de Canal+Sport :

« Il y a toujours une possibilité de faire appel. On ne sait pas encore si je serai « fit » pour ce week-end. Mais si on me déclare « fit », il vaut mieux baisser la tête et prendre la pénalité, comme ça on finit cette histoire, et ça permet de regarder plus loin et préparer Misano avec une meilleure forme. Je ne pense pas avoir coupé la trajectoire de Morbidelli. Oui, nos trajectoires se sont croisées. On m'a dit que j'avais été trop optimiste. En doublant dans la ligne droite, je savais qu'au moment de freiner dans le petit virage 2 j'allais ensuite m'écarter au moment du freinage. Mais il pouvait l'anticiper aussi, se dire que j'allais m'écarter après l'avoir doublé. Malheureusement, on veut plus me mettre la faute dessus, on ne s'est jamais dit « est-ce que Morbidelli n'a pas fait une erreur à ce moment-là ? » Quand (Valentino) Rossi parle, certains se mettent sur le même bateau que lui (sic), c'est un bateau solide, c'est facile. Après, ce sont juste des chiens qui aboient, ce n'est pas important ».

Vos réactions doivent respecter nos CGU.