MotoGP - GP d'Espagne : La dégringolade de Quartararo

MotoGP - GP d'Espagne : La dégringolade de Quartararo©Media365

Aurélie SACCHELLI, Media365, publié le dimanche 02 mai 2021 à 14h49

Large leader du Grand Prix d'Espagne jusqu'à dix tours de l'arrivée, Fabio Quartararo (Yamaha), parti en pole, a commencé à souffrir du bras droit, et a chuté au classement, pour finir treizième. La victoire est revenue à Jack Miller, sur sa Ducati.




Quelle déception pour Fabio Quartararo ! Parti en pole position du Grand Prix d'Espagne à Jerez, où il était le grand favori après s'y être imposé deux fois l'an passé, le pilote français a finalement pris la treizième place. Rien ne laissait pourtant présager un tel résultat à dix tours de la fin (sur 25 au total), lorsque le Niçois était confortablement installé en tête. Même si Jack Miller, Franco Morbidelli et Francesco Bagnaia lui étaient passés devant au départ, Quartararo avait doublé Bagnaia au deuxième tour, Morbidelli au troisième et Miller au troisième et, avait donc une belle avance. Mais au 15eme tour, le leader du championnat du monde a soudainement perdu du rythme, la faute à une très grosse douleur dans le bras droit (bras qui avait été opéré il y a presque deux ans d'un syndrome des Loges, un problème de circulation sanguine très courant chez les pilotes). Si bien qu'en l'espace de cinq tours, douze pilotes lui sont passés devant sans effort. Le Niçois sauve donc trois points ce dimanche, mais ce n'est clairement pas ce à quoi il s'attendait. Espérons en tout cas que ce problème soir résolu avant le Grand Prix de France dans deux semaines...

Miller, cinq ans après !

La victoire revient finalement sur un plateau à Jack Miller, parti troisième mais passé en tête dès le premier virage. A 26 ans, le pilote australien s'offre sa deuxième victoire dans la catégorie-reine, la première depuis cinq ans ! D'où son émotion au moment de franchir la ligne d'arrivée. L'écurie Ducati signe même son premier doublé depuis 2018, puisque Francesco Bagnaia prend la deuxième place. Yamaha sauve les meubles grâce à Franco Morbidelli. Johan Zarco, parti sixième, a quant à lui pris la huitième place, après un mauvais départ, et termine juste devant le multiple champion du monde Marc Marquez, auteur d'une course assez anonyme, même s'il a gagné cinq places par rapport à sa position sur la grille. Au classement général, Francesco Bagnaia prend la tête, avec deux points d'avance sur Fabio Quartararo, seize sur Maverick Vinales, 17 sur Joan Mir et 18 sur Johan Zarco.


Fellon 25eme en Moto3

En Moto3, la victoire est revenue à l'Espagnol Pedro Acosta (17 ans à la fin du mois), le leader du championnat, qui a signé sa troisième victoire de la saison, en profitant de la chute de Jaume Masia et Darryn Binder, ses deux rivaux, dans le dernier tour. Le Français Lorenzo Fellon, parti 28eme, a fini 25eme. En Moto2, c'est l'Italien Fabio Di Giannantonio (22 ans) qui a remporté sa première victoire dans cette catégorie où il évolue depuis 2019, en prenant la tête au premier virage pour ne plus la quitter. L'Australien Remy Gardner reste en tête du classement général.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.