MotoGP - GP d'Australie : Trois pilotes à la lutte pour le titre... mais c'est Zarco qui régale

MotoGP - GP d'Australie : Trois pilotes à la lutte pour le titre... mais c'est Zarco qui régale©Panoramic, Media365
A lire aussi

Aurélie SACCHELLI, Media365, publié le vendredi 14 octobre 2022 à 09h49

A trois Grands Prix de la fin, trois pilotes (Fabio Quartararo, Francesco Bagnaia et Aleix Espargaro) se tiennent en vingt points en tête du championnat. Mais en Australie, c'est Johann Zarco qui a dominé les deux premières séances d'essais libres.


Voilà trois ans que le circuit de Phillip Island n'avait plus accueilli un Grand Prix moto, la faute à la pandémie de coronavirus. A l'époque, en 2019, Marc Marquez était déjà sacré champion du monde à quatre Grands Prix de la fin et était devenu le troisième pilote le plus victorieux de l'histoire (54 succès) en s'imposant en Australie. Mais en trois ans, tout a changé. Marc Marquez n'est que treizième du championnat du monde, et à trois Grands Prix de la fin, le suspense est à son comble, puisque les trois premiers pilotes se tiennent en vingt points : 219 pour Fabio Quartararo (Yamaha), 217 pour Francesco Bagnaia (Ducati) et 199 pour Aleix Espargaro (Aprilia). Alors qu'il avait beaucoup d'avance au cœur de l'été, le champion du monde français a vu l'Italien revenir à fond sur lui, mais cela ne lui fait pas peur, comme il l'affirme dans les colonnes de L'Equipe ce vendredi : « Si je me rappelle bien, je suis encore premier au championnat (sourire). On peut très bien remporter le titre. On a eu une mauvaise course (17eme en Thaïlande, ndlr), comme Pecco (Bagnaia) en a connu aussi. (...) La dynamique ne change rien. On a eu nos difficultés, Pecco en a eu aussi au Japon (...) Il y a des circonstances qui expliquent qu'on a pu être mal à certains moments mais notre vitesse a toujours été là », affirme le Niçois, qui connait notamment de gros problèmes pour doubler avec sa Yamaha.

Zarco le plus à l'aise sur piste froide et humide

Trois Grands Prix sont encore au programme : en Australie ce dimanche, sur un circuit très rapide où la pluie et le vent pourraient faire leur apparition et où les pilotes ont moins de repères, en Malaisie la semaine prochaine pour le retour du Grand Prix après trois ans d'absence, et à Valence le 6 novembre, où Francesco Bagnaia avait triomphé l'an passé, alors que Quartararo était déjà champion. Quoi qu'il en soit, ce ne sont aucun de ces trois cadors qui ont brillé ce vendredi lors des essais libres à Phillip Island, puisque c'est Johann Zarco (7eme du championnat) qui a remporté les deux séances, sur une piste froide et humide le matin. Les trois rivaux pour le titre ont vécu une journée plus mitigée, Quartararo finissant 12eme puis 4eme, Bagnaia 8eme lors des deux séances et Espargaro 5eme puis 7eme. Et si Zarco leur volait la vedette lors de la séance de qualifications, la nuit prochaine (5h35 heure française) ?

Vos réactions doivent respecter nos CGU.