MotoGP : Départ de la marque Suzuki à l'issue de la saison

MotoGP : Départ de la marque Suzuki à l'issue de la saison©Panoramic, Media365
A lire aussi

Mathieu WARNIER, Media365, publié le lundi 02 mai 2022 à 20h50

Moins de deux ans après le titre mondial de Joan Mir, la marque japonaise Suzuki a annoncé à son écurie son départ du MotoGP à l'issue de la saison 2022.

Suzuki ne tiendra finalement pas son engagement. Alors que la marque japonaise, tout comme Honda, Yamaha, Aprilia, Ducati et KTM, avait signé avec Dorna Sports et la Fédération Internationale de motocyclisme (FIM) un contrat de cinq ans pour rester en MotoGP, la firme d'Hamamatsu a créé la stupeur dans le paddock de Jérez de la Frontera, où la catégorie reine organisait une journée d'essais officiels sur le tracé ayant accueilli le Grand Prix d'Espagne ce week-end. Selon les informations du magazine britannique Autosport, confirmée en « off » auprès de certains journalistes présents en Andalousie, les dirigeants de la marque Suzuki ont décidé de mettre un terme à leur engagement en MotoGP au terme de la saison 2022, une décision qui, lors de son annonce, a provoqué un effet de sidération tant la nouvelle était inattendu, notamment après le recrutement de l'ancien patron de l'écurie Honda Livio Suppo pour reprendre le poste laissé vacant fin 2020 par Davide Brivio, parti rejoindre Alpine en Formule 1. Un départ précipité qui n'est pas une première pour la firme japonaise.


Suzuki et le MotoGP, une histoire tumultueuse

Sacré en 2020 avec Kenny Roberts Jr, elle avant mis fin à son engagement dans la catégorie reine onze ans plus tard. Mais, avec un changement de réglementation, Suzuki avait annoncé deux ans plus tard son retour à la compétition dès 2015. Avec la GSX-RR, la firme japonaise a fait preuve de patience pour retrouver le succès, le premier podium puis la première victoire arrivant en 2016 avec Maverick Viñales. Le sommet est toutefois arrivé en 2020 avec le titre mondial pour Joan Mir. Toutefois, ces succès n'ont semble-t-il pas convaincu les dirigeants de la marque japonaise de continuer l'aventure, elle qui a récemment remporté les 24 Heures du Mans en endurance. En fin de contrat à l'issue de la saison, Joan Mir et Alex Rins vont devoir trouver une porte de sortie. Si l'ancien champion du monde est annoncé avec insistance du côté d'Honda en lieu et place de Pol Espargaro, l'avenir de son coéquipier est plus incertain. Pour Dorna Sports, le départ de Suzuki va ouvrir une place sur la grille de départ pour une nouvelle écurie satellite ou bien un éventuel nouveau constructeur.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.