Moto : Vers un début de saison en juillet ?

Moto : Vers un début de saison en juillet ?©Panoramic, Media365
A lire aussi

Marie Mahé, publié le lundi 27 avril 2020 à 20h40

Ce lundi, dans un communiqué, le promoteur du MotoGP a affirmé espérer entamer la saison 2020 en juillet. Le calendrier est chamboulé en raison de la pandémie de coronavirus.

La moto verrait-elle le bout du tunnel ? Comme beaucoup d'autres, cette discipline sportive a vu son calendrier 2020 être grandement chamboulé par la pandémie de coronavirus qui sévit à travers le monde. Ce lundi, dans un communiqué, le promoteur du MotoGP a tenté d'y voir un peu plus clair et espère même pouvoir lancer la saison, au mois de juillet. Cette annonce fait écho à celle de la Formule 1 qui espère pouvoir entamer les débats le 5 juillet prochain, à l'occasion du Grand Prix d'Autriche. Lors d'une interview accordée à la chaîne de télévision BT Sport, Carmelo Ezpeleta, le PDG de Dorna, promoteur du MotoGP, a ainsi déclaré : « Actuellement, nous sommes optimistes quant à la possibilité d'organiser une saison de juillet à novembre. »

Un nombre limité de personnes sur le paddock ?

S'il juge ce scénario « optimiste », différentes options pourraient ainsi être mises en oeuvre. Le huis clos et l'organisation de plusieurs courses sur un même week-end, déjà évoqués depuis plusieurs semaines, pourraient ainsi être privilégiés. Tout cela dans le but de limiter au maximum la propagation du coronavirus. A ce sujet, Espeleta n'en est d'ailleurs pas resté là, lui qui pense tout simplement à limiter le nombre de personnes sur le paddock : « Nous travaillons avec les équipes à établir un nombre maximum de personnes sur le paddock, autour de 1300, afin de pouvoir contrôler et tester de manière exhaustive. » D'ici les prochains jours devrait être communiqué un calendrier. Pour rappel, les premiers Grands Prix ont d'ores et déjà été annulés (Qatar en MotoGP seulement) voire reportés (Thaïlande, Amériques, Argentine, Espagne, France, Italie, Catalogne, Allemagne, Pays-Bas, Finlande).

Vos réactions doivent respecter nos CGU.