Les 24 Heures Motos à huis clos

Les 24 Heures Motos à huis clos©Media365

Aurélie SACCHELLI, publié le vendredi 05 juin 2020 à 08h15

Les organisateurs des 24 Heures du Mans motos ont annoncé jeudi que l'édition 2020 se déroulerait les 29 et 30 août à huis clos.

Prévues les 18 et 19 avril mais reportées dans un premier temps les 5 et 6 septembre pour cause de pandémie de coronavirus, les 24 Heures du Mans motos auront finalement lieu les 29 et 30 août. Mais ce jeudi, les organisateurs ont annoncé que cette 43eme édition aurait lieu à huis clos, compte tenu du contexte sanitaire actuel, des mesures de restrictions de déplacements entre certains pays et de rassemblements en vigueur en France. Une décision prise par l'Automobile Club de l'Ouest, en accord avec la Fédération Internationale de Motocyclisme (FIM), la Fédération Française de Motocyclisme (FFM) et Eurosport Events, promoteur du Championnat du Monde FIM EWC.

"Cette crise nous conduit à à imaginer l'inimaginable"

« Des conditions exceptionnelles nécessitent de notre part, des décisions exceptionnelles : les 24 Heures Motos 2020 se tiendront à huis clos certes, mais elles auront bel et bien lieu. C'est notre priorité depuis le début. Pour nos équipes, nos partenaires, pour le Championnat du Monde d'Endurance FIM EWC, pour la moto, cela est impératif. Ces 24 Heures Motos seront particulières sans notre public, mais qu'il soit assuré que nous mettrons tout en oeuvre pour partager avec lui, où qu'il soit, notre passion et notre cours », a fait savoir Pierre Fillon, le président de l'Automobile Club de l'Ouest. « Bien entendu, je préfère les 24 Heures Motos sans spectateur que pas de 24 Heures du tout. Cette crise sanitaire totalement exceptionnelle nous conduit à nous adapter et à imaginer l'inimaginable ! Des spectateurs absents mais des téléspectateurs seront présents en nombre pour suivre les exploits de nos pilotes du Championnat du Monde. En tout état de cause, je suis certain que nous aurons droit à une très belle course et que les équipages français seront aux avant-postes », a réagi de son côté Jacques Bolle, le président de la Fédération française de motocyclisme. L'an passé, c'est le Français Jérémy Guarnoni (Kawasaki) qui s'était imposé au Mans.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.