GP de France : Marquez furieux d'être allé deux fois à terre

GP de France : Marquez furieux d'être allé deux fois à terre©Panoramic, Media365

Mathieu WARNIER, Media365 : publié le dimanche 16 mai 2021 à 19h30

Alors qu'il a pris la tête du Grand Prix de France après le changement de moto, Marc Marquez a chuté par deux fois pour finalement abandonner. Mais c'est surtout la deuxième chute qui a mis hors de lui le pilote espagnol.



Marc Marquez est sans doute pas passé loin d'un grand coup. Plus prompt à effectuer son changement de moto pour passer aux pneus pluie à l'entame du cinquième tour du Grand Prix de France ce dimanche, l'octuple champion du monde est allé à terre deux fois. Après une première glissade à la fin du septième tour qui l'a fait repartir en fond de peloton, le natif de Cervera a forcé l'allure jusqu'à une deuxième chute au 17eme tour qui a mis un terme à sa course. « Je suis furieux contre moi-même car ma deuxième chute n'était pas nécessaire, a confié Marc Marquez dans des propos recueillis par le magazine britannique Autosport. Je pensais à d'autres choses, sur ma position sur la moto. Je ne faisais que piloter et je n'ai pas pensé aux conditions de piste. Donc, ça aurait été mieux d'éviter cette deuxième chute. Mais, dans l'absolu, il y a du positif à tirer de ce week-end. »

Marquez préparait un coup tactique

Martelant le fait que cette deuxième chute « n'était pas nécessaire », le pilote Honda a pris toute la responsabilité de cet incident. « C'est ma faute et je n'ai pas su me contrôler. Je n'étais pas pleinement concentré, résume Marc Marquez. J'allais vite, peut-être même trop vite et les pilotes en tête de la course allaient moins vite que moi après ma première chute. Je pilotais et pensais à mon bras entre autre choses. » Cette chute est, de plus, intervenue alors que l'Espagnol comptait prendre un risque dans la deuxième moitié de course. « Sur ce tour, j'ai confirmé à mon équipe que l'allait passer par les stands pour passer aux pneus slicks car je pensais que la piste était prête pour cela, ajoute Marc Marquez alors que tous les pilotes ont bouclé ce Grand Prix de France en pneus pluie. Mais c'est ainsi. Je suis très déçu de cette deuxième chute. » Un incident que l'octuple champion assure qu'il « fait partie » du processus de retour au plus haut niveau.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.