GP de France : Les organisateurs n'écartent pas la présence du public

GP de France : Les organisateurs n'écartent pas la présence du public©Panoramic, Media365

Mathieu WARNIER : publié le lundi 07 septembre 2020 à 18h00

Alors que le Grand Prix de France MotoGP a été décalé au dimanche 11 octobre en raison de la crise sanitaire, les organisateurs de l'événement ont confirmé leur ambition d'accueillir du public pour la course.

Alors que, depuis le début de la saison, les Grands Prix MotoGP se déroulent à huis clos, la donne est en train de changer. Alors que les deux courses organisées à Misano les 13 et 20 septembre prochains pourront accueillir jusqu'à 10 000 spectateurs par jour chaque week-end, le Grand Prix de France pourrait en faire autant. En effet, par l'intermédiaire d'un communiqué, les organisateurs de l'événement ont assuré vouloir accueillir un public restreint pour le jour de la course uniquement, le dimanche 11 octobre prochain. « L'organisation du Grand Prix de France travaille depuis plusieurs semaines sur des scénarios permettant au public de venir au Mans soutenir les pilotes français, après avoir oeuvré pour le maintien de l'épreuve française au calendrier du championnat du monde MotoGP 2020 », annoncent ces derniers.

Une décision finale attendue le 23 septembre

Le dossier est désormais dans les mains de la Préfecture de la Sarthe qui doit prendre une décision d'ici au 23 septembre. Si cette demande est acceptée, « le public accéderait au circuit uniquement le dimanche 11 octobre, avec un découpage du site par zone (pas de connexion entre chacune des zones) et un cheminement bien spécifique », rassurent les organisateurs du Grand Prix de France. Si du public est bien autorisé dans les travées du Circuit Bugatti, la billetterie de l'événement sera ouverte du 24 au 28 septembre avec une priorité donnée aux personnes ayant conservé leur commande de places pour la date initiale du Grand Prix de France, en mai dernier. Si des places restent disponible, elles seront mises en vente à partir du 30 septembre prochain. Un tel cas de figure permettrait ainsi au public français de soutenir Fabio Quartararo, vainqueur des deux premiers Grands Prix et leader du championnat, ainsi que Johann Zarco, troisième du Grand Prix de République tchèque.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.