GP de France : 5000 spectateurs finalement acceptés pour les courses

GP de France : 5000 spectateurs finalement acceptés pour les courses©Media365

Mathieu WARNIER : publié le jeudi 24 septembre 2020 à 16h15

Malgré le contexte sanitaire difficile, les organisateurs du Grand Prix de France MotoGP, prévu le 11 octobre au Mans, ont obtenu de la Préfecture de la Sarthe d'accueillir 5000 spectateurs durant la journée de dimanche.

Le Grand Prix de France MotoGP ne se déroulera pas à huis clos ! Alors que la situation sanitaire en France n'inspirait pas un optimisme démesuré, les organisateurs de l'événement ont confirmé la nouvelle ce jeudi par voie de communiqué. En effet, si les essais libres et les qualifications prévues le vendredi 9 et le samedi 10 octobre se dérouleront sans spectateurs dans les tribunes du Circuit Bugatti du Mans, la Préfecture de la Sarthe a finalement autorisé la présence dans certaines tribunes d'un maximum de 5000 spectateurs le dimanche 11 octobre, quand les courses des quatre catégories (Moto 3 à 11h20, MotoGP à 13h00, Moto2 à 14h30 et MotoE à 15h40).

Seules huit tribunes ouvertes au public

« A ce jour et suite aux dernières annonces gouvernementales, le Grand Prix de France pourra accueillir des spectateurs dans la limite de 5 000 personnes, en tribunes, avec un strict respect des règles sanitaires en vigueur et notamment la distanciation physique », annoncent les organisateurs dans ce communiqué. Dans les faits, huit tribunes, sept aux abords de la ligne droite des stands et une dernière au niveau de la chicane Dunlop, seront ouvertes avec un siège sur deux qui sera condamné pour chacune de ces tribunes. Les organisateurs ont également confirmé que la billetterie, ouverte du 29 septembre au 1er octobre, sera réservée aux spectateurs ayant déjà acheté des places pour la date initiale et qui avaient conservé leur commande. Il devrait donc y avoir de l'ambiance au Mans le 11 octobre pour soutenir Fabio Quartararo, vainqueur des deux Grands Prix disputés à Jérez de la Frontera en début de saison, et Johann Zarco, troisième du Grand Prix de République tchèque.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.