GP de Doha : Un podium plus que satisfaisant pour Fabio Quartararo et Johann Zarco

GP de Doha : Un podium plus que satisfaisant pour Fabio Quartararo et Johann Zarco©Panoramic, Media365
A lire aussi

Mathieu WARNIER, publié le dimanche 04 avril 2021 à 22h35

Alors qu'ils ont signé le premier doublé français en MotoGP, Fabio Quartararo et Johann Zarco n'ont pas boudé leur plaisir après avoir partagé le podium et la Marseillaise.



Fabio Quartararo et Johann Zarco ont écrit une page d'histoire des sports mécaniques français. Pour la première fois en MotoGP, deux pilotes tricolores ont signé le doublé ce dimanche à l'occasion du Grand Prix de Doha avec le pilote Yamaha qui a conclu une belle remontée par sa quatrième victoire en catégorie reine et le pilote Ducati Pramac qui est monté pour la neuvième fois sur le podium en MotoGP, son 50eme podium toutes catégories confondues. « C'était une course incroyable », a confié Fabio Quartararo au micro de Canal+ après le podium, expliquant assez candidement avoir fait « tout le contraire de la première », lui qui avait été aux avant-postes du Grand Prix du Qatar en début de course avant de reculer dans la hiérarchie en raison notamment de pneus rincés. Sans aucune hésitation, le Niçois présente ce succès comme sa « plus belle victoire » après celles acquises à Jérez de la Frontera et à Barcelone la saison passée. « Déjà que je n'en ai pas beaucoup, celle-là était vraiment spéciale, ajoute le pilote de l'écurie officielle Yamaha. J'ai réussi à me battre avec des avions et, à chaque fois qu'on me passait dans la ligne droite, je parvenais à reprendre l'avantage dans les virages. C'est ma plus belle victoire... et de beaucoup ! » La seule inquiétude a été dans le dernier tour, quand Fabio Quartararo a roulé sur un débris, lui qui a « vraiment senti une sensation bizarre » et espéré ne pas subir une crevaison en raison d'un « impact assez fort ». Mais plus de peur que de mal au final. « J'ai tout de même réussi à faire un dernier tour en 1'51'' et j'ai fait quelques petites erreurs. J'ai fait tout le contraire de la première course, j'ai bien gardé mes pneus et c'était bien mérité. »

Zarco : « C'est beau ! »

Après sa deuxième place lors du Grand Prix du Qatar, Johann Zarco a signé le même résultat à l'issue d'un Grand Prix de Doha à l'issue d'une course durant laquelle « ça s'est bien passé », selon le Cannois au micro de Canal+. Un deuxième Grand Prix de la saison marqué par la performance de Jorge Martin, l'inexpérimenté équiper espagnol du Français ayant mené l'essentiel des 22 tours. « Je m'attendais à ce que le rythme soit plus lent dû au fait qu'il soit un débutant et avec peut-être plus de pression pour ne pas faire d'erreurs. En fait, il a été impeccable toute la course, a résumé Johann Zarco. Surtout, à partir de la mi-course, il a maintenu un rythme plus élevé que celui de Francesco Bagnaia la semaine dernière. Pour moi, c'était assez gérable et, à chaque fois qu'un pilote essayait de me dépasser, j'avais assez de marge pour pouvoir le repasser. » Mais, après avoir suivi Jorge Martin, c'est le retour de Fabio Quartararo dans les derniers tours qui a bousculé le pilote de l'écurie Pramac. « A trois ou quatre tours de la fin, quand Fabio Quartararo est arrivé, il a bien géré parce qu'il a passé Jorge dès le début du tour, au virage quatre, puis il a créé cet écart important pour les pilotes Yamaha pour qu'on ne puisse pas les doubler dans la ligne droite, ajoute le Cannois. J'avais une bonne énergie pour peut-être suivre Fabio mais, finalement, Jorge a pu accélérer et je n'ai pas pu le doubler dans les deux ou trois derniers tours. » Un résultat qui lui offre la première place du classement du championnat. « C'est beau », s'est exclamé Johann Zarco qui assure que quitter le Qatar dans cette position est inattendu, lui qui a encore beaucoup de travail à effectuer pour pleinement maîtriser sa Ducati et « être en mesure de jouer la victoire avec plus d'aisance ».

Quartararo et Zarco heureux l'un pour l'autre

Pour la première fois dans l'histoire de la catégorie reine, un Grand Prix s'est conclu sur un doublé français. Un moment marquant, voire même historique, que les deux pilotes n'ont pas minimisé, chacun se satisfaisant même du résultat de l'autre. « C'est fou d'avoir Johann Zarco à la deuxième place et la victoire pour nous, a ainsi confié Fabio Quartararo à sa descente du podium. Félicitations à lui, ça fait plaisir et il y a eu beaucoup d'émotions lors de la Marseillaise sur le podium. » Un hymne national que le Niçois a longtemps hésité à chanter avant d'être convaincu par son compatriote, qui a voulu vivre à fond ce podium inédit. « Deux Français sont capables de jouer le podium. Un Français qui gagner et l'autre qui fait deuxième, que ce soit lui ou moi qui puisse gagner, c'est magnifique, a ainsi déclaré Johann Zarco après avoir célébré cette deuxième place. Il fallait chanter la Marseillaise sur le podium. Il a eu du mal à pousser la voix mais il a ensuite chanté un petit peu. C'est bon, le retour va être sympa. » Après cette entame de saison au Qatar, pays qui a notamment accueilli Johann Zarco pendant plus d'un mois entre les essais de pré-saison et les deux courses disputées à Losail, les pilotes vont retrouver l'Europe avec, dans deux semaines, un retour sur le circuit de Portimão, qui avait accueilli en novembre dernier l'ultime manche de la saison 2020, qui n'avait pas souri aux pilotes tricolores avec une 10eme place pour Johann Zarco et une 14eme position pour Fabio Quartararo. Mais, avant de penser à ça, les deux pilotes français vont pouvoir savourer cette entame de saison prometteuse.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.