GP de Doha : Derrière Quartararo et Zarco, Martin a fait le plein d'expérience

GP de Doha : Derrière Quartararo et Zarco, Martin a fait le plein d'expérience©Panoramic, Media365

Mathieu WARNIER, Media365, publié le lundi 05 avril 2021 à 13h00

Finalement troisième d'une course qu'il a longtemps menée, Jorge Martin a confié ne pas avoir voulu tenter le diable face à son coéquipier mais également avoir beaucoup appris lors de sa deuxième course en MotoGP.



Si Fabio Quartararo et Johann Zarco ont été les vedettes du Grand Prix de Doha, Jorge Martin a surpris beaucoup de monde. Le débutant espagnol, après avoir signé sa première pole position dans la catégorie reine, a mené la vie dure à ses rivaux pendant 18 tours alors que, selon lui, il n'était pas à l'attaque. « Je ne poussais pas, mais je faisais des petits 1'55'', et quand j'ai vu ce rythme je me suis dit que si je pouvais le garder toute la course, j'allais peut-être pouvoir me battre pour la victoire », a confié le pilote de l'écurie Pramac au site officiel du MotoGP. Mais s'il s'est dit « content d'avoir contrôlé » pendant la course, Jorge Martin a regretté d'avoir été devant aussi longtemps. « C'est dommage, parce que je n'ai pas appris ce que je voulais. En suivant Johann Zarco et Fabio Quartararo, j'ai appris un peu plus, mais en étant seul c'est difficile d'apprendre, a ajouté l'Espagnol. Je pense avoir amélioré ma concentration, et aussi ma gestion du carburant et des pneus, c'est déjà bien. » S'il avoue avoir « couru comme un rookie » malgré « une course très mature », Jorge Martin compte sur une telle performance pour « gagner en confiance pour l'avenir ».

Martin : « Si ça n'avait pas été Johann Zarco... »

Toutefois, quand Fabio Quartararo est venu le déposséder de la première place à quatre tours de l'arrivée, le pilote Pramac a cherché à assurer un premier podium en MotoGP. « Avant cela je me disais que j'avais peut-être même la possibilité de gagner, mais un podium c'était déjà très bien, alors dès qu'il m'a passé j'ai essayé de le suivre pour garder ce podium, confirme Jorge Martin. Quand on est devant pendant 18 tours, on pense à beaucoup de choses, il faut être très concentré, mais j'ai fait du super boulot et je suis très content. » Toutefois, à deux virages de l'arrivée, Johann Zarco a plongé à l'intérieur pour lui prendre la deuxième place. C'est à ce moment que le pilote de 23 ans a pensé au collectif. « Si ça n'avait pas été Johann Zarco j'aurais sûrement tenté de repasser dans le dernier virage. Quand j'ai vu que c'était Johann je me suis dit que je ne pouvais pas essayer, a admis le natif de Madrid. Si je l'avais fait et qu'on était tombé, ça aurait été un désastre ! » Avec une grande maturité dès sa deuxième course en MotoGP, celui qui a remporté le titre mondial en Moto3 en 2018 a déjà démontré que Ducati et Pramac ne se sont pas trompés en misant sur lui.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.