GP de Catalogne : Quartararo assure avoir le potentiel pour bien faire

GP de Catalogne : Quartararo assure avoir le potentiel pour bien faire©Panoramic, Media365

Mathieu WARNIER, Media365, publié le samedi 04 juin 2022 à 23h45

Après avoir pris la troisième place des qualifications du Grand Prix de Catalogne, Fabio Quartararo a assuré avoir la vitesse et le potentiel pour aller chercher un bon résultat en course.



Fabio Quartararo a su faire l'effort quand il le fallait. En difficulté avec sa Yamaha sur le Circuit de Barcelone-Catalogne ce vendredi lors des premiers essais libres du Grand Prix de Catalogne, le champion du monde en titre est allé chercher une place en première ligne lors des qualifications ce samedi. Un résultat qui enchante « El Diablo » même s'il a dû s'avouer vaincu face à Aleix Espargaro et Francesco Bagnaia. « Je pouvais faire un peu mieux, mais pas me battre pour les deux premières places dans l'exercice du tour rapide, a confié le Niçois à l'occasion de la conférence de presse qui a suivi la séance de qualifications. Mais je me sens prêt pour demain (dimanche). » En manque d'adhérence ce vendredi, le pilote Yamaha s'est senti plus à l'aise grâce à l'évolution de la piste. « Hier (vendredi), mes sensations étaient bonnes mais il n'y avait pas du tout d'adhérence, a confirmé le pilote Yamaha. J'ai l'impression qu'hier (vendredi), je pilotais comme aujourd'hui (samedi) mais il y avait plus d'adhérence à l'arrière ce samedi. »

Quartararo : « On a le potentiel, on a la vitesse »

Troisième sur la grille de départ, Fabio Quartararo aura fort à faire face aux Ducati et à l'Aprilia qui s'élancera de la pole position. Toutefois, « El Diablo » assure qu'il aura une carte à jouer durant ce Grand Prix de Catalogne. « Je pense qu'on a le potentiel, on a la vitesse, a-t-il confié face à la presse. On n'est pas les seuls à avoir la vitesse mais je pense qu'on a le potentiel. » Toutefois, cette course sera également décidée par la gestion des pneumatiques qui, avec les très fortes températures attendues ce dimanche sur Montmelo, devront être parfaitement gérés du premier au dernier tour. « Tout le monde sait à quel point la dégradation des pneus et l'adhérence à l'arrière sont critiques ici, a affirmé Fabio Quartararo. On a différentes stratégies : si on veut attaquer au début, on sait qu'à la fin on en aura moins, ou on peut vouloir être conservateur au début et avoir plus de pneu arrière à la fin. » Les réponses ne viendront qu'à l'issue des 24 tours au programme ce dimanche.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.