GP d'Indonésie : Quartararo aux anges, Zarco et l'énigme de sa chute

GP d'Indonésie : Quartararo aux anges, Zarco et l'énigme de sa chute©panoramic, Media365

Guillaume Issner, Media365, publié le samedi 19 mars 2022 à 14h00

Fabio Quartararo (Yamaha) et Johann Zarco (Pramac) s'élanceront respectivement en première et troisième position du GP d'Indonésie dimanche (8h). Les Français, satisfaits, ont fait le bilan de leur séance de qualifications.



Cocorico en Indonésie. Fabio Quartararo a signé ce samedi la pole position, la seizième de sa carrière. Une première place sur la grille rassurante pour le champion du monde en titre, deux semaines après sa neuvième position décrochée au GP du Qatar. Au micro de Canal +, le poleman a partagé son sentiment du devoir accompli après la séance de qualifications. « J'ai essayé de descendre en dessous des 1'31'' mais sincèrement, mon objectif était d'être sur la première ligne, reconnait le pilote Yamaha, auteur d'un temps de 1'31''067. Je me sentais super bien. Sur ce circuit, c'est vraiment le premier tour qui compte. On a déjà utilisé la performance du pneu donc ça fait du bien. Je suis encore plus content de la FP4 (quatrième séance d'essais libres) parce qu'on avait vraiment un rythme très rapide. Il ne nous reste plus qu'à faire ce qu'on doit faire demain (dimanche). Je suis vraiment content de cette pole position car ce n'était pas facile au Qatar. Je ne lâcherai jamais rien. »

Zarco ne comprend pas sa chute

Fabio Quartararo partira en première ligne aux côtés de l'Espagnol Jorge Martin (2eme) et son compatriote Johann Zarco (3eme). L'autre Français du plateau, coéquipier de Martin chez Pramac, peut lui aussi se réjouir d'entamer la course à l'avant. « J'ai essayé d'avoir de bons pilotes devant moi et j'ai eu la bonne roue au bon moment avec Bastianini », explique-t-il. Toutefois, Zarco s'est fait peur en chutant lors de la quatrième séance des essais libres. « En FP4, il y a eu une chute sans doute à cause d'un petit peu d'huile. C'était délicat car dans cette zone, ce n'est pas logique que je chute de cette manière. J'ai pu reprendre mon souffle et repartir. » Un contretemps sans conséquences et des espoirs renforcés côté français pour la course de dimanche (8h).

Vos réactions doivent respecter nos CGU.