GP d'Emilie-Romagne : Quartararo et ce jour "très spécial"

GP d'Emilie-Romagne : Quartararo et ce jour "très spécial"©Media365

Paul Rouget, Media365 : publié le vendredi 22 octobre 2021 à 12h48

Alors qu'il a la possibilité de remporter un titre historique ce week-end à Misano, Fabio Quartararo, leader du championnat du monde de MotoGP, préfère penser uniquement à la course et pas à son éventuel sacre.



Il y est presque ! A trois Grands Prix de la fin, Fabio Quartararo est toujours bien installé en tête du classement du championnat du monde des pilotes de MotoGP, avec 52 points d'avance sur son dauphin italien Francesco Bagnaia (Ducati) après sa deuxième place à Austin. Et il a l'opportunité d'être sacré champion du monde de la catégorie reine de la moto, ce qui serait une grande première pour un pilote français, dès ce week-end à Misano, lors du Grand Prix d'Emilie-Romagne. S'il parvient à devancer Bagnaia, il remportera le titre. Ce qui est loin d'être fait, tant « Pecco » a impressionné le mois dernier sur ce même circuit, en s'imposant avec la manière devant le Niçois à l'occasion du Grand Prix de Saint-Marin. Le pilote Yamaha ne veut lui pas se prendre la tête, ni penser à la possibilité de remporter le titre suprême avant même les deux derniers Grands Prix (Algarve et Valence).

"Honnêtement, je me sens bien. Mon esprit est totalement concentré sur la course, pas sur le championnat", a ainsi déclaré le Tricolore en conférence de presse, avant d'avouer : "Mais bon, je sais très bien que dimanche peut devenir un jour très spécial." S'il ne sait pas encore à quel point il pourra prendre des risques dimanche ("Je ne me suis encore jamais retrouvé dans une telle situation", confie-t-il), il assure avoir "beaucoup appris" lors de la dernière saison : "Pas sur la manière de se battre pour le titre, puisque je n'en ai pas vraiment eu l'opportunité, mais le fait d'être en tête du classement pendant de nombreuses courses a été une étape importante pour mon expérience. Et je pense que c'est beaucoup plus facile cette année." Ce qui est sûr, c'est que le jeune Azuréen (22 ans) n'a pas l'air très perturbé par tout cela...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.