GP d'Autriche : Binder s'impose malgré la pluie devant Bagnaia et Martin, Quartararo septième

GP d'Autriche : Binder s'impose malgré la pluie devant Bagnaia et Martin, Quartararo septième©Panoramic, Media365

Mathieu WARNIER, Media365, publié le dimanche 15 août 2021 à 14h45

Ayant fait le choix de conserver ses pneus slicks malgré la pluie, Brad Binder remporte le Grand Prix d'Autriche devant Francesco Bagnaia et Jorge Martin. Alors que Johann Zarco a chuté, Fabio Quartararo prend la septième place et limite la perte de points sur ses rivaux.



Brad Binder a fait un authentique pari... et le Sud-Africain a eu raison ! A l'occasion d'un Grand Prix d'Autriche durant lequel la pluie a tourné autour du Red Bull Ring, le pilote KTM a fait le choix de ne jamais se départir de ses pneus slicks. Tel un funambule, le Sud-Africain a su rester sur sa monture pour passer la ligne d'arrivée en solitaire et ainsi signer sa deuxième victoire, lui qui avait remporté le Grand Prix de République tchèque l'an passé. Parti de la pole position, Jorge Martin a su résister à la charge de Francesco Bagnaia quand Fabio Quartararo, en difficulté dans le premier virage, a reculé au troisième rang. Alors qu'une pluie intermittente s'est invitée, le leader du championnat du monde a reculé dans la hiérarchie, cédant face à Johann Zarco puis Marc Marquez. En confiance dans ces conditions, le Cannois a alors doublé son coéquipier pour s'emparer de la deuxième place. Toutefois, après un début de course compliqué, Fabio Quartararo a retrouvé de la confiance pour remonter progressivement dans la hiérarchie. Profitant d'une passe d'armes entre Jorge Martin et Marc Marquez derrière Francesco Bagnaia, le Français s'est rapproché avant de doubler les deux pilotes espagnols.

Zarco a fini par céder

Au huitième tour de course, le leader du championnat du monde s'est même installé en première position mais, profitant de la puissance de sa Ducati, « Pecco » Bagnaia a repris son bien, provoquant une petite erreur de son rival. Alors que la météo a laissé un peu de répit aux pilotes, Johann Zarco est allé à la faute. Alors que son rythme a progressivement baissé, le faisant reculer dans la hiérarchie, le pilote Ducati Pramac a perdu l'adhérence de son pneu avant sur l'angle dans le virage 9, la même erreur que celle commise lors du warm-up dans la matinée. Aux avant-postes, alors que Francesco Bagnaia caracole en tête, Marc Marquez a fait monter la pression sur Fabio Quartararo et a poussé à la faute le pilote Yamaha, qui a trop retardé son freinage au troisième virage du 20eme tour. Semblant se contenter de la troisième place, le Tricolore a laissé Marc Marquez tenter de passer Francesco Bagnaia, sans succès. Toutefois, le drapeau de changement d'adhérence a fait son retour sur le Red Bull Ring avec six tours encore à parcourir. Les premiers à changer de moto pour passer aux pneus pluie ont été Jack Miller et Alex Rins au 24eme tour. Dans le même temps, Fabio Quartararo a signé un freinage exceptionnel au virage 3 pour passer en même temps Jorge Martin et Marc Marquez.


Binder a tenté le tout pour le tout

Face à la dégradation de la météo, un peloton composé de Francesco Bagnaia, Marc Marquez, Jorge Martin, Fabio Quartararo et Joan Mir a décidé de passer par les stands. C'est alors que Brad Binder a fait un choix payant. Le Sud-Africain est resté en piste, attaquant comme un damné pour profiter du peu d'adhérence restant sur le circuit pour creuser l'écart. Ressorti le premier des stands, Marc Marquez est allé à terre un tour plus tard. Derrière Brad Binder, d'autres pilotes ont fait le même choix tels Aleix Espargaro, Valentino Rossi, Iker Lecuona ou encore Luca Marini. Si le pilote Aprilia a un temps cru apporter son premier podium au constructeur italien, la piste est devenue une patinoire. Profitant de leur pneus pluie, Francesco Bagnaia et Jorge Martin ont pu arracher les deuxième et troisième positions derrière un Brad Binder qui a fini la course au ralenti pour ne pas chuter, étant même pénalisé de trois secondes pour un sortie hors des limites de la piste mais sans conséquence pour le résultat final. Dans le dernier virage, Fabio Quartararo a su arracher la septième place et prendre des points précieux au championnat du monde. Le Niçois distance désormais Francesco Bagnaia et Joan Mir de 47 points quand Johann Zarco recule au quatrième rang, deux longueurs derrière l'Italien et l'Espagnol.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.