GP d'Autriche : Après son accrochage avec Morbidelli, Zarco a pu s'expliquer

GP d'Autriche : Après son accrochage avec Morbidelli, Zarco a pu s'expliquer©Panoramic, Media365

Mathieu WARNIER, publié le lundi 17 août 2020 à 19h30

Pris dans une polémique à l'occasion du Grand Prix d'Autriche à la suite de son accrochage avec Franco Morbidelli, Johann Zarco s'est confié sur le sujet et assuré s'être expliqué avec Valentino Rossi.



C'est sans doute l'image qui restera du Grand Prix d'Autriche MotoGP. Au neuvième tour de la course, dans la remontée vers le virage 3 du Red Bull Ring, Johann Zarco et Franco Morbidelli sont entrés en contact. Le choc a fait chuter les deux pilotes alors que leurs motos ont traversé la piste, manquant de peu de heurter Valentino Rossi ou Maverick Viñales. A l'issue de la course, dans une interview officielle du MotoGP, le pilote français est revenu sur cet incident. « Beaucoup de peur sur cette chute. J'ai doublé Franco Morbidelli dans la ligne droite, j'avais plus de puissance que lui, assure le pilote de l'écurie Avintia. Je l'ai doublé par la gauche et, au moment de freiner, je pense que le fait d'être bien collé à gauche, j'ai été légèrement déporté vers la droite et Franco a été surpris. On s'est touché et, là, on a immédiatement chuté parce que ça allait trop vite. Ensuite, nos motos n'ont heureusement pas touché de pilote mais ce n'est pas passé loin. »

Zarco : « Ça ne l'a pas fait le week-end »

A ce moment de la course, Johann Zarco était à la bataille pour la huitième place mais, surtout, pour rester dans le wagon de tête une semaine après son podium lors du Grand Prix de République tchèque. Un incident qui laisse des regrets au natif de Cannes. « C'est dommage parce que j'étais plutôt bien tout au long du week-end. Le début de course a été difficile mais je savais qu'ensuite je pouvais avoir un bon rythme pour faire de bons chronos et rester avec le meilleur des groupes, a ajouté Johann Zarco. Ça ne l'a pas fait le week-end, ça sera de recommencer la semaine prochaine sur le même circuit pour supprimer un peu de la tête toute cette mauvaise chance, ces mauvais moments et revenir plus fort en travaillant correctement. »


Zarco s'est expliqué avec Rossi

A l'issue de la course, Franco Morbidelli et Valentino Rossi ont réagi à chaud et ne se sont pas montrés tendres avec le Français. Toutefois, une fois que les esprits se sont calmés, le Français et « The Doctor » ont pu prendre le temps d'échanger sur un incident qui, si l'Italien avait été heurté par la carcasse d'une des deux motos, aurait pu avoir de très lourdes conséquences. « Ce qui m'a fait mal, c'est qu'au moment des interviews avec la télé italienne ils étaient vraiment en colère contre moi, que ce soit Franco ou Valentino. J'ai au moins pu parler avec Valentino pour tout calmer et bien expliquer que ça n'était pas une manœuvre faite exprès, ça permet de rassurer, a confié Johann Zarco. Je crois que notre discussion était très sincère. On a pris dix minutes, rien que tous les deux, pour se parler sincèrement de ce qui s'est passé et échanger nos pensées sur ça. Tout va bien mieux maintenant. J'ai parlé avec Vale pendant une dizaine de minutes pour lui faire comprendre que je ne suis pas un mec fou ! » Sur le même circuit le week-end prochain, le Grand Prix de Styrie pourrait se dérouler dans un tout autre état d'esprit.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.