GP d'Aragon : Marquez a des regrets après la chute de Quartararo

GP d'Aragon : Marquez a des regrets après la chute de Quartararo©Panoramic, Media365

Mathieu WARNIER, Media365, publié le dimanche 18 septembre 2022 à 23h40

Parfaitement parti lors du Grand Prix d'Aragon, Marc Marquez a confié avoir regretté la petite erreur qui a provoqué la chute de Fabio Quartararo dès le premier tour de la course.



Après quatre mois d'absence, Marc Marquez espérait un autre retour. Sur un circuit du MotorLand Aragon qui lui a souvent réussi, le sextuple champion du monde ne s'est pas mis en avant de la meilleure des manières lors du Grand Prix d'Aragon. Après avoir évité de peu de perdre le contrôle de sa machine, l'Espagnol a envoyé au sol Fabio Quartararo. Puis, en raison d'un morceau du carénage de la Yamaha du Français mal placé, Marc Marquez a envoyé au sol Takaaki Nakagami au cœur du peloton. Contraint à l'abandon, le pilote Honda s'est longuement confié face à la presse et a admis avoir des regrets face aux événements. « Je me sens mal et j'espère que Takaaki Nakagami et Fabio Quartararo ont compris, mais je me sens mal surtout pour Fabio, qui joue le titre », a ainsi confié le natif de Cervera. Toutefois, Marc Marquez assure que cela « fait partie des incidents de course, comme ça peut arriver à Francesco Bagnaia ou à d'autres ». Il impute surtout l'incident avec « El Diablo » à de la « malchance ». « J'espère qu'il va continuer avec la mentalité qu'il a depuis plusieurs courses parce que je suis certain qu'il peut se battre pour le titre jusqu'au bout », a ajouté l'Espagnol.

Marquez : « Mon départ a été incroyable »

Sur un plan plus personnel, Marc Marquez a été presque surpris de son départ. Alors qu'il s'élançait depuis la 13eme position, il a pu remonter jusqu'à la sixième place avant les incidents qui ont émaillé le début de la course. « C'est vrai que mon départ a été incroyable. Mon instinct était là, j'ai pris un bon départ et je suis passé par l'extérieur, a déclaré le sextuple champion du monde MotoGP. Je crois que j'étais sixième quand je suis sorti du premier virage. Je ne m'y attendais pas. A partir de là, je me suis dit 'OK, on va voir', mais deux virages plus tard, tout est parti de travers. » Mais, alors qu'il participait à sa première course depuis le Mugello en mai dernier, Marc Marquez reste sur sa faim. « Evidemment, l'objectif était de terminer la course, parce que j'ai besoin d'engranger des kilomètres, et on ne l'a pas atteint, a-t-il affirmé. Mais il y a trois courses consécutives donc je serai plus frais au Japon, sans accumulation de fatigue. » Un retour qui n'a toutefois pas été sans étincelles et possiblement sans conséquences dans la course au titre de champion du monde.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.