24 Heures du Mans moto : La Suzuki #1 l'emporte

24 Heures du Mans moto : La Suzuki #1 l'emporte©Media365

Aurélien CANOT, Media365, publié le dimanche 13 juin 2021 à 12h51

La Suzuki #1 du SERT Yoshimura pilotée par les Français Gregg Black et Sylvain Guitoli et par le Belge Xavier Simeon a remporté dimanche les 24 Heures du Mans moto, première manche du Championnat du monde d'endurance de la saison.



Suzuki, six ans plus tard. Après six années de disette sur les 24 Heures du Mans moto (son dernier succès remontait à 2015 sur le circuit Bugatti), Suzuki a renoué avec le succès, ce dimanche dans la Sarthe à l'occasion de la 44eme édition du rendez-vous manceau. En tête du début à la fin, la Suzuki #1 du SERT Yoshimura pilotée par les Français Gregg Black et Sylvain Guintoli ainsi que par le Belge Xavier Siméon n'a laissé aucune chance à ses concurrents. L'écurie locale, qui s'impose là pour la onzième fois sur ses terres, n'a commis aucune erreur et survolé logiquement la course. Le trio gagnant a ainsi franchi la ligne d'arrivée huit tours avant la Kawasaki #11 du SRC (pilotée par Jérémy Guarnoni, Erwan Nigon et David Checa), deuxième, et treize avant la BMW #37 (pilotée par Reiterberger-Mykhalchyk-Fores), arrivée, elle, en troisième position de cette manche inaugurale de la saison du Championnat du monde d'endurance 2021.

Suzuki à une marche du record



L'année dernière, c'est d'ailleurs le SERT qui avait été sacré. Et il est bien parti pour récidiver si l'on s'en tient à cette première démonstration, ce week-end sur le circuit manceau à huis clos (l'épreuve, reportée en raison du contexte sanitaire de l'époque, aurait dû se dérouler deux mois plus tôt à l'origine). Une performance qui a permis à Suzuki de signer sa treizième victoire dans la Sarthe. Le constructeur japonais revient ainsi à une longueur uniquement de son rival Kawasaki, toujours recordman du nombre de succès au Mans, avec quatorze succès à son actif. Si Suzuki talonne Kawazaki pour le record, il n'y a en revanche pas eu photo entre les deux équipages, ce week-end lors de ces 24 Heures moto. Le vainqueur a d'ailleurs poussé sa domination à être l'écurie qui s'est arrêtée le moins de tout le week-end, confirmant que la victoire dans ce temple de l'endurance se gagne en piste et non dans les stands.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.