Formule E : Tout ce qu'il faut savoir sur la saison 2021

Formule E : Tout ce qu'il faut savoir sur la saison 2021©Panoramic, Media365
A lire aussi

Nicolas Kohlhuber : publié le vendredi 26 février 2021 à 09h40

La Formule E reprend ses droits à partir de ce vendredi sur le circuit de Diriyah. Calendrier, pilotes, règles, ... : découvrez tout ce qu'il faut savoir sur la saison 2021.


Le calendrier

Ce vendredi, la septième saison de Formule E débute en Arabie Saoudite. Durant le week-end, deux courses seront organisées de nuit à Diriyah. Parmi les huit autres dates déjà connues, on retrouve Rome le 10 avril, Valence le 24 avril, Monaco le 8 mai, Marrakech le 22 mai et Santiago du Chili le 5 et le 6 juin. Alors que 14 courses étaient initialement au programme de la saison 2020-2021 de Formule E, la FIA a été contrainte de modifier le calendrier à cause du Covid-19. Mexico, Berlin, Sanya, Séoul, New York et Londres pourraient se faire une place dans le calendrier à des dates qui restent à fixées alors que Paris a renoncé à l'organisation d'un e-Prix.

Les participants

24 pilotes répartis au sein de douze équipes sont sur la ligne de départ de cette saison. A bord de sa DS Techeetah, Antonio Felix da Costa va tenter de conserver son titre. Pour y parvenir, il sera notamment aux prises avec son coéquipier, le Français Jean-Eric Vergne qui avait gagné le titre les deux saisons précédentes. Il ne sera pas le seul tricolore engagé en 2021. Pilote réserve de l'équipe Venturi depuis 2018, Norman Nato a enfin été titularisé suite au départ de Felipe Massa. Parmi les autres participants à surveiller, il y a les anciens de Formule 1 comme Stoffel Vandoorne (Mercedes) ou Sébastien Buemi (Nissan) mais aussi l'ancien champion du monde de Formule E, Lucas di Grassi (Audi). Parmi les autres personnalités du paddock, il y a l'Allemand André Loterrer (Porsche) qui a gagné les 24 heures du Mans à trois reprises ou Sam Bird (Jaguar) qui a participé à toutes les saisons de Formule E.


Les règles

Deux titres sont mis en jeu : un pour les pilotes, un pour les équipes. Les dix premiers de chaque course gagnent des points selon un barème dégressif : 25 points pour le premier, 18 pour le deuxième, 15 pour le troisième, 12 pour le quatrième, 10 pour le cinquième puis 8, 6, 4, 2 et un point pour les pilotes en-dehors du top 5. L'auteur de la pole position empoche trois points supplémentaires alors que celui qui réalise le meilleur temps au tour, à condition d'être dans le top 10, gagne un point de plus.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.