Formule E : La nouvelle monoplace officiellement dévoilée

Formule E : La nouvelle monoplace officiellement dévoilée©Formula E, Media365
A lire aussi

Mathieu WARNIER, Media365, publié le jeudi 28 avril 2022 à 18h45

Alors qu'elle fait étape ce week-end à Monaco, la Formule E a présenté la « Gen3 », sa nouvelle monoplace qui sera lancée en 2023 et qui est annoncée comme la plus performante de son histoire.

La Formule E va changer d'ère dès la saison prochaine. Alors que la « Gen2 » est actuellement utilisée pour la quatrième saison consécutive, le championnat du monde de monoplaces électriques va faire un bon en avant en 2023. En effet, pour le lancement de la saison 9, les pilotes engagés découvriront la « Gen3 » dont les contours ont été officiellement présentés ce jeudi au Yacht Club de Monaco, en marge de l'ePrix organisé ce samedi dans la Principauté. Après avoir arboré une aérodynamique unique se rapprochant des voitures de super-héros, la monoplace de Formule E va désormais s'inspirer des avions de chasse avec des performances à l'avenant. Cette « Gen3 », conçue par des ingénieurs et des spécialistes du développement durable à la FIA et à la Formule E, est annoncée comme étant la voiture de course électrique la plus rapide, la plus légère, la plus puissante mais surtout la plus efficace jamais conçue. Pas moins de 40% de l'énergie qui sera utilisée pendant une course sera directement issue du processus de régénération en place lors des phases de freinage, ce qui permettra d'embarquer une batterie moins volumineuse et donc moins lourde que précédemment.


La « Gen3 », une monoplace de son temps

Justement, le système de freinage sera absolument inédit puisqu'il n'y aura pas de système hydraulique de freins sur le train arrière. Cette fonction sera dévolue au moteur situé derrière le pilote, dont la puissance atteindra 350kW, soit environ 470 chevaux. A cela s'ajoutera un inédit moteur installé sur le train avant d'une puissance de 250kW, qui sera dédié à la récupération d'énergie. Au total, la « Gen3 » aura une capacité de régénération de 600kW, soit le double de la « Gen2 » actuellement utilisée. Les concepteurs de cette nouvelle monoplace, adaptée à la rudesse des courses en ville, annoncent une vitesse de pointe supérieur à 320km/h. Mais cette nouvelle voiture est surtout conçue avec le recyclage au cœur de son concept. Les batteries utiliseront des matériaux venant de sources vertueuses et seront réutilisées alors que la coque incorporera de la fibre de carbone issue des « Gen2 » mais également des fibres de lin. Les débris de carbone seront intégralement recyclés. Les nouveaux pneumatiques, qui seront fournis par le manufacturier coréen Hankook, seront composés à 26% de fibres recyclées et de caoutchouc naturel.

Agag : « Repousser toujours plus loin les frontières du possible »

Fondateur de la Formule E, Alejandro Agag assure que cette nouvelle monoplace « représente l'ambitieuse troisième ère du championnat du monde ». « Projet le plus ambitieux à ce jour », la « Gen 3 » parvient à « repousser toujours plus loin les frontières du possible en matière de technologie pour les véhicules électriques ». Pour le président de la FIA Mohammed Ben Sulayem, la nouvelle génération de la Formule E, issue du travail de concert de la fédération et des équipes en charge du championnat, « définit un nouveau mètre-étalon tant sur le plan technologique qu'environnemental ». En effet, dans la conception même de la monoplace, l'impact sur l'environnement a été pris en compte et réduit autant que possible. « Aux côtés de la FIA, nous sommes fiers de dévoiler la troisième génération de la Formule E et de montrer comment le championnat du monde peut allier sport de haut niveau, haute performance et développement durable », a ajouté Jamie Reigle, directeur général de la Formule E. Une nouvelle ère à laquelle pas moins de sept constructeurs ont décidé de prendre part : DS, Jaguar, Mahindra, Maserati, NIO 333, Nissan et Porsche.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.