Saison 2025 : Une réunion au sommet prévue ce samedi avec Porsche et Audi

Saison 2025 : Une réunion au sommet prévue ce samedi avec Porsche et Audi©Panoramic, Media365

Mathieu WARNIER, Media365, publié le vendredi 02 juillet 2021 à 19h30

En marge du Grand Prix d'Autriche, une réunion doit avoir lieu ce samedi avec comme sujet le futur de la motorisation de la F1. Si les patrons des motoristes actuels y prendront part, des représentants de Porsche et Audi feront également le déplacement.

La saison 2025 sera-t-elle la bonne pour la Formule 1 ? Depuis de longues années, les dirigeants de la discipline essayent en vain de convaincre le groupe Volkswagen de s'engager dans un rôle de motoriste, voire même d'inciter une de ses marques à monter son écurie. Si un projet avait été lancé avec la marque Audi en 2015 mais n'avait jamais abouti, l'évolution de la réglementation concernant la motorisation de la F1 prévue en 2025 pourrait changer durablement la donne. En effet, selon les informations du magazine britannique Autosport, une réunion va avoir lieu ce samedi dans les installations du Red Bull Ring avec le président de la FIA Jean Todt, le patron de la F1 Stefano Domenicali et son directeur sportif Ross Brawn mais également des représentants des différents motoristes déjà engagés dans la discipline, c'est à dire John Elkann pour Ferrari, Luca de Meo pour Renault, Ola Källenius pour Mercedes mais également Dietrich Mateschitz, l'influent patron du groupe Red Bull, qui construira ses propres moteurs dès la saison prochaine après avoir récupéré la technologie développée par Honda.

Porsche et Audi à l'écoute de la F1

Toutefois, ces quatre grands dirigeants ne seront pas les seuls présents autour de la table. En effet, le président d'Audi Markus Duesmann ainsi que le directeur général recherche et développement de Porsche Oliver Blume ont été conviés à ces pourparlers. Récemment, la Fédération Internationale de l'Automobile a confié ses espoirs concernant les moteurs qui remplaceront les V6 turbo-hybride lancés en 2014 et notamment l'idée d'une transition de la Formule 1 vers des carburants renouvelables avec des moteurs bien moins coûteux. Des thématiques auxquelles les marques Audi et Porsche sont attachées, elles qui développent des gammes de véhicules électriques. S'il ne prendra pas part directement aux discussions, le directeur de l'équipe McLaren Andreas Seidl a confié à Autosport son sentiment concernant les évolutions à venir, alors que la marque anglaise pourrait s'allier à une des marques de Volkswagen le cas échéant. « Je pense qu'il est simplement important que, quel que soit le prochain règlement sur les unités de puissance, il doit être pertinent en matière de technologie, a confié l'ancien patron du programme endurance de Porsche. Parce que c'est la clé, à la fois pour maintenir l'intérêt des constructeurs actuels pour la F1, mais aussi pour attirer de nouveaux constructeurs. » C'est l'objectif absolu de la future réglementation et c'est à la F1 de faire les pas nécessaires pour attirer de nouveaux entrants.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.