Saison 2021 : Vers une saison à 23 Grands Prix avec une nouvelle destination ?

Saison 2021 : Vers une saison à 23 Grands Prix avec une nouvelle destination ?©Panoramic, Media365
A lire aussi

Mathieu WARNIER, publié le mardi 27 octobre 2020 à 20h15

Liberty Media aurait présenté aux écuries un projet de calendrier avec pas moins de 23 Grands Prix dont une toute nouvelle épreuve organisée en Arabie Saoudite.

La Formule 1 espère un retour à la normale pour le début de la saison 2021. Contraint de revoir ses plans face à l'évolution de la crise sanitaire cette saison, Liberty Media a communiqué aux dix écuries un projet de calendrier pour la saison prochaine, dont les grandes lignes ont été révélées par le magazine britannique Autosport. Alors que, initialement, le calendrier 2020 prévoyait un nombre record de 22 Grands Prix, ce brouillon va un cran plus loin puisque ce sont pas moins de 23 événements qui sont actuellement prévus au fil de l'année 2021, sans prendre en compte les éventuelles conséquences d'une crise sanitaire liée au coronavirus qui se prolongerait dans la première moitié de l'année 2021, ce qui semble plus que probable au vu de la détérioration actuelle de la situation, notamment en Europe. Avant la première manche de la saison, prévue en Australie le week-end du 21 mars prochain, les pilotes de F1 devraient être en mesure d'étrenner leurs monoplaces, qui seront des évolutions de celles utilisées cette année, à l'occasion de deux blocs d'essais.

Entame en Australie après des essais de présaison à Bahreïn

Si l'un d'entre-eux aura lieu comme d'habitude du côté de Barcelone, le deuxième pourrait être délocalisé à Bahreïn, circuit qui proposera en février des conditions de température plus proches de ce qui sera en vigueur durant l'essentiel de la saison. Le circuit de Sakhir devrait accueillir la deuxième manche du championnat, une semaine seulement après Melbourne. La Chine puis le Vietnam, pour son premier Grand Prix, suivront avant le retour en Europe. Un retour qui, contrairement à ce qui était initialement prévu en 2020, ne se fera pas à Zandvoort mais à Barcelone. En effet, le Grand Prix des Pays-Bas, dont le retour a été reporté d'un an, prendrait finalement place en septembre au sein d'un bloc de trois Grands Prix en trois week-ends avec la Belgique et l'Italie. Après Barcelone, Monaco accueillerait la F1 le 23 mai avant le détour par le Canada puis le retour en Azerbaïdjan. Avant la pause estivale, le Grand Prix de France retrouverait sa place en début d'été, suivi par les rendez-vous en Autriche, en Grande-Bretagne puis en Hongrie.

L'Arabie Saoudite préférée aux circuits découverts en 2020

Après l'enchaînement Zandvoort-Spa-Monza, les écuries de Formule 1 devraient subir un deuxième « triple-header » avec Singapour, la Russie et le Japon qui se suivraient lors de trois week-ends consécutifs. Un autre changement concernerait le Grand Prix du Brésil. En effet, selon la volonté du président brésilien Jair Bolsonaro, la course quitterait le mythique circuit d'Interlagos pour un nouveau tracé construit à Rio de Janeiro. Mais la principale nouveauté de cette saison 2021 serait l'arrivée dans le giron de la Formule 1 d'un nouveau pays. Après avoir accueilli le Dakar et la Formule E, l'Arabie Saoudite s'ouvrirait au pinacle du sport automobile avec une course dans les rues de Djeddah sur un circuit urbain qui serait utilisé en attendant la construction d'un circuit permanent à Qiddiya, projet présenté en janvier dernier en marge du Dakar. Une nouvelle destination et un calendrier 2021 qui laisserait donc de côté les circuits découverts en 2020 que sont le Mugello ou Portimão, qui ont offert des courses par certains aspects bien intéressantes. Un projet qui doit désormais recevoir l'aval des écuries, qui pourraient être réticentes à un tel nombre de Grands Prix dans l'organisation actuelle, mais également celui de la FIA au travers du Conseil Mondial du Sport Automobile.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.