Saison 2020 : La FIA appelle à maintenir le respect des mesures sanitaires

Saison 2020 : La FIA appelle à maintenir le respect des mesures sanitaires©Panoramic, Media365

Mathieu WARNIER, publié le lundi 27 juillet 2020 à 16h55

Après trois Grands Prix réussis sur le plan du respect des mesures sanitaires, le directeur de course de la FIA Michael Masi a appelé les écuries à ne pas relâcher leurs efforts.

Après trois Grands Prix sur deux circuits différents, la F1 n'a pas manqué son coup. Premier championnat international majeur à relancer ses activités après des mois d'arrêt en raison de la crise sanitaire, la Formule 1 a démontré l'efficacité de son protocole sanitaire. Chaque écurie est divisée en sous-groupes avec des contacts limités entre chaque sous-groupe afin, le cas échéant, de casser au plus vite les chaînes de transmissions du virus. Le résultat est un nombre marginal de tests positifs, seulement deux sur des milliers effectués concernant des personnes extérieures au paddock, depuis le début de la saison au début du mois de juillet en Autriche. « En tant que sport et en tant qu'industrie, nous devrions être très fiers de ce que nous avons accompli lors de ces trois premiers Grands Prix, a confié le directeur de course de la FIA Michael Masi au magazine britannique Autosport. Il y a eu des modifications mineures en cours de route, mais dans l'ensemble, nous étions au rendez-vous avec le processus et la structure. Je suis fier de ce que nous avons fait. »

Masi : « Il ne faut pas être complaisant »

Reste que, malgré un protocole sanitaire strict, la Formule 1 n'est pas à l'abri d'un retour en force du coronavirus dans le paddock. La FIA a même dû sermonner des écuries comme Ferrari et Red Bull Racing à la suite d'infractions aux mesures de distanciation sociale et de port du masque rendues obligatoires dans l'ensemble du paddock alors que, étant rentrés à Monaco entre les deux courses en Autriche, Charles Leclerc et Valtteri Bottas ont également eu maille à partir avec la Fédération Internationale face au risque de rupture de la bulle sanitaire en place autour de la F1. « Il y a certainement un niveau de confiance. Je pense qu'il ne faut pas être complaisant, c'est probablement le plus important, ajoute Michael Masi. Nous devons tous être conscients du fait que le coronavirus est très présent autour de nous, et partout dans le monde. Nous ne pouvons donc pas nous planter et arriver à Silverstone en nous croyant invincibles. Nous devons nous en tenir au processus que nous avons développé. » Une rigueur qui a également poussé la F1 à écarter les courses prévues en Amérique du Nord et du Sud, encore proie au coronavirus.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.