Mercedes : Le patron de la maison-mère du constructeur rassurant

Mercedes : Le patron de la maison-mère du constructeur rassurant©Panoramic, Media365

Mathieu WARNIER, publié le vendredi 31 janvier 2020 à 21h16

Face aux rumeurs de désengagement de Mercedes, le patron de la maison-mère du constructeur allemand Ola Källenius s'est montré rassurant quant à l'investissement de sa société dans l'écurie de F1.

Les Flèches d'Argent ne sont pas sur le départ. Avec les actuels Accords Concorde qui arrivent à échéance, la Formule 1 qui se prépare à une révolution et l'électrification du marché automobile qui pourrait faire évoluer les priorités, certaines marques pourraient se retirer de la Formule 1 à l'issue de la saison 2020. Parmi les candidats à l'exode, Mercedes entre dans les rumeurs de manière insistante depuis plusieurs mois avec, notamment, les noms de l'oligarque russe Dmitry Mazepin ou de l'homme d'affaires américain Roger Penske qui sont revenus comme investisseurs potentiels. Mais, dans un entretien accordé à Auto, le magazine de la Fédération Internationale de l'Automobile, le patron du groupe Daimler, maison-mère de la marque allemande, s'est montré positif quant à l'avenir de l'écurie basée à Brackley. « Nous avons remporté le titre mondial six fois de suite. C'est unique et ça a été plus que payant en matière de marketing, assure Ola Källenius dans cet entretien. Ce doit donc être vu comme un investissement qui en vaut la peine. »

Källenius : « Hamilton essaie toujours d'en faire plus »

Des déclarations importantes dans le contexte du groupe Daimler. En effet, la société allemande est lancée dans un vaste plan d'économies d'ici la fin de l'année 2020 à hauteur d'un milliard d'euros. Face aux mesures prises par la FIA pour réduire efficacement les coûts à partir de 2021, la division Formule 1 semble protégée afin de maintenir les Flèches d'Argent. Il faut dire que, selon les données rendues publiques par le groupe Daimler, sa contribution au budget de l'écurie se limite à 45 millions d'euros. Une question d'image à laquelle est intimement lié Lewis Hamilton, dont le contrat avec Mercedes arrive à son terme à l'issue de la saison 2020. « Lewis est vraiment l'incarnation de l'aspiration de notre marque à toujours être la meilleure, que ce soit en piste et en dehors. Il essaie toujours d'en faire plus, d'améliorer chaque détail infime, et il ne cesse jamais de repousser ses limites ainsi que celles de l'équipe, assure Ola Källenius. Avoir six titres de champion du monde, tous décrochés avec un moteur Mercedes-Benz, c'est un résultat incroyable qui rend tout le monde fier chez Daimler. Il reçoit les félicitations de nos 300 000 collègues à travers le monde. » Une fierté qui pourrait se prolonger en 2020 et au-delà.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.