Mercedes : La fin du GP d'Abu Dhabi critiquée par Rosberg

Mercedes : La fin du GP d'Abu Dhabi critiquée par Rosberg©Media365

Mathieu WARNIER, Media365, publié le dimanche 19 décembre 2021 à 22h15

Champion du monde en 2016 face à Lewis Hamilton, Nico Rosberg a apporté son soutien au pilote britannique et a critiqué la manière dont la direction de course a géré la fin du Grand Prix d'Abu Dhabi.



Lewis Hamilton est-il prêt à claquer la porte de la Formule 1 ? Alors que le scenario du Grand Prix d'Abu Dhabi et la perte du titre mondial dans le dernier tour pourraient fragiliser le pilote britannique, son ancien rival Nico Rosberg a assuré dans un entretien accordé au site anglophone RacingNews365 être certain que « c'est très difficile pour lui de vivre ça en ce moment ». « Il était champion du monde dans sa tête, c'était sûr à 99%, et puis on le lui enlève comme ça, donc c'est difficile, ajoute le champion du monde 2016, qui a mis un terme à sa carrière de pilote sur cette performance. Je ne sais pas ce qu'il pense, mais bien sûr, nous espérons tous qu'il sera là l'année prochaine. » Aux yeux du pilote allemand, la manière dont Lewis Hamilton a vu le titre mondial lui échapper est « horrible, horrible, horrible. « C'est tellement douloureux, ajoute le fils de Keke Rosberg. Si vous êtes en tête comme ça, vous êtes stressé comme un fou, et puis le gars vous dépasse... »

Rosberg : « On ne peut plus rien changer »

Mais, malgré les circonstances, Nico Rosberg assure que le titre de Max Verstappen n'est en rien dévalué. « Les deux pilotes auraient mérité le championnat », assure l'ancien pilote Mercedes avant de critiquer ouvertement les décisions de la direction de course à Abu Dhabi. « C'était déchirant pour Lewis Hamilton de le perdre comme ça, avec un genre, sur le moment, de changement de procédure qui n'était pas conforme au règlement, assure l'Allemand. Max Verstappen, néanmoins, est un champion méritant. » L'ancien champion du monde appelle toutefois à ne pas oublier « la saison la plus incroyable ». « Maintenant, il s'agit simplement de s'en remettre et de passer à autre chose, on ne peut plus rien changer », ajoute-t-il de manière un peu philosophe. Même si Mercedes a décidé de ne pas prolonger le psychodrame en retirant son appel, ce qui est arrivé à Abu Dhabi restera dans les mémoires et la F1 devra en tirer toutes les leçons.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.