Mercedes : L'avertissement de Toto Wolff concernant la règle des modes moteur

Mercedes : L'avertissement de Toto Wolff concernant la règle des modes moteur©Media365
A lire aussi

Mathieu WARNIER, publié le jeudi 20 août 2020 à 13h40

Face à la volonté de la FIA d'interdire la modification de certains paramètres du moteur entre les qualifications et la course, Toto Wolff a assuré que cela pourrait permettre à Mercedes d'être plus performant en course.

 

La FIA a décidé de siffler la fin de la fête. Alors que, samedi dernier, Mercedes a encore devancé la concurrence de plusieurs dixièmes de seconde lors de la séance de qualifications du Grand Prix d'Espagne, la donne pourrait changer en Belgique. En effet, la Fédération Internationale de l'Automobile a annoncé son intention d'interdire toute modification du mode de fonctionnement des moteurs entre la séance de qualifications et la course. Autrement dit, ce qui était appelé le « party mode » (mode fête) du côté des Flèches d'Argent ne sera pas plus permis. « Je pense que le but premier de la FIA était de mettre en place cette règle afin de mieux comprendre et analyser de plus près ce qu'il se passe avec les moteurs, a récemment confié Toto Wolff, patron de l'écurie Mercedes, au magazine britannique Autosport. De notre côté, nous voyons ça comme un défi. Nous avons un bon mode de qualification et nous pouvons y ajouter un peu plus de puissance lors de la Q3. »

Wolff prévient la FIA

Le patron des Flèches d'Argent, qui se sont avérées imbattables dans l'exercice du tour rapide en qualifications cette saison, prévient la FIA que la décision applicable dès le Grand Prix de Belgique pourrait avoir un effet pervers concernant la course. « Si utiliser un mode de qualification n'est plus possible car tout doit être adouci en vue de la course, alors ça ne sera pas un déficit de performance en ce qui nous concerne. Au contraire, nous pensons être capable de traduire cela en un plus grand potentiel de performance durant la course, assure Toto Wolff. C'est quelque chose qui s'apparente à un défi pour nous et nous allons nous y attaque dès que la règle sera mise en place. Je ne pense pas que nous allons manquer de performance le samedi. Jusqu'à maintenant, nous avions de la marge. Nous avons eu des soucis lors de certaines courses où nous étions un peu limités concernant les modes les plus puissants. S'il est décidé d'interdire en cours de saison certains modes moteurs, je pense que cela pourrait en réalité nous aider durant la course. Si vous pouvez éviter d'endommager votre moteur lors de ces quelques tours de qualifications et dans les tours d'attaque en course, alors les dommages vont nettement être réduits. » Mercedes semble avoir plus d'un tour dans sa manche et rien n'indique que la FIA va réussir à rééquilibrer les débats en ce qui concerne les qualifications.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.