Mercedes : Hamilton et la supériorité des Red Bull

Mercedes : Hamilton et la supériorité des Red Bull©Media365
A lire aussi

Paul Rouget, Media365 : publié le vendredi 12 novembre 2021 à 12h11

Dos au mur avant le Grand Prix du Brésil, Lewis Hamilton, qui accuse 19 points de retard sur Max Verstappen au classement du championnat du monde des pilotes, a reconnu la supériorité des Red Bull.



Si on croit toujours au huitième titre de champion du monde de Lewis Hamilton au sein de l'équipe Mercedes, malgré les 19 points de retard de l'Anglais sur Max Verstappen à quatre Grands Prix de la fin, le tenant du titre va déjà être dos au mur ce week-end lors du Grand Prix du Brésil. Et il a reconnu la supériorité des Red Bull jeudi en conférence de presse à Sao Paulo. "Leur rythme était phénoménal lors du dernier Grand Prix. Ils ont eu une voiture forte toute l'année. Et on peut évidemment dire qu'ils ont la voiture la plus forte. Mais nous avons fait du mieux que nous pouvions au Mexique", a ainsi déclaré Hamilton, qui a terminé pour la deuxième fois consécutive deuxième derrière son rival néerlandais à Mexico.

"Redoubler d'efforts ce week-end"

Concernant sa Mercedes, le corecordman des sacres mondiaux, à égalité avec Michael Schumacher, juge qu'elle est "un peu plus difficile à régler cette année. C'est difficile d'expliquer pourquoi, il y a trop d'éléments concernés pour entrer dans les détails. Certains week-ends, elle fonctionne très bien, d'autre non. Mais il est plus dur de retrouver ce que prédisent les simulations cette année." Quoi qu'il en soit, le Britannique compte bien "redoubler d'efforts ce week-end pour extraire encore plus de notre voiture. Lors de notre dernier passage ici, en 2019, ils étaient très forts, nous nous attendons donc à ce qu'ils soient très durs à battre." A l'occasion de cette dernière édition Grand Prix du Brésil, qui n'a pas pu être disputé l'an dernier en raison de la pandémie de Covid-19, Verstappen avait décroché la pole position avant de s'imposer devant Pierre Gasly. Et Hamilton, pénalisé pour un dépassement raté sur Alexander Albon, avait dû se contenter de la septième place. Un scénario qui, s'il se reproduit dimanche, fera évidemment les affaires de Max Verstappen et de l'écurie Red Bull. Mais Lewis Hamilton ne l'entend pas de cette oreille...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.