Les paris de la rédac : Vettel, un podium en 2021

Les paris de la rédac : Vettel, un podium en 2021©Media365
A lire aussi

Clément Pédron, publié le vendredi 01 janvier 2021 à 23h22

Après six ans de bons et loyaux services auprès de Ferrari, Sebastian Vettel rejoint pour la saison 2021, la nouvelle écurie Aston Martin (ex Racing Point) motorisée par Mercedes. Et au regard de la compétitivité de la monoplace, on mise sur un podium de l'Allemand, déterminé à redorer son blason.

Le chemin de croix s'est achevé à Abu Dhabi à la mi-décembre et les souffrances d'une saison entière, la dernière avec Ferrari, semblent enfin terminées pour Sebastian Vettel. Voilà six ans que le quadruple champion du monde avec Red Bull, évoluait au sein de l'écurie italienne. L'idylle annoncée n'a finalement pas eu lieu et les nombreux déboires techniques de la monoplace rouge lors de cette saison 2020 auront sonné le glas de cette entente. Par respect, Sebastian Vettel a toujours donné le maximum pour son équipe mais avait la tête ailleurs, en Angleterre, du côté de Silverstone et d'Aston Martin, sa future écurie en 2021 (qui remplace Racing Point). L'Allemand l'a dit, il aurait aimé démarrer les échanges et le « travail » en amont avec la marque britannique bien plus tôt dans la saison mais par respect, il a terminé son tour de piste avec Ferrari en bonne et due forme. Débarrassé du poreux moteur de la marque au cheval cabré, Vettel va connaître le moteur Mercedes lors du prochain championnat du monde. Bien qu'il ait montré quelques signes de faiblesse récemment, il reste pas moins le plus fiable et le meilleur du plateau. Sur les bases de la Racing Point de cette année, l'Aston Martin va bénéficier de nombreuses innovations déjà en place.

Une monoplace compétitive

À l'image des belles performances de Sergio Perez (1er à lors du GP de Sakhir) et Lance Stroll (le futur coéquipier de Vettel, 3eme à Sakhir également), l'Allemand va pouvoir bénéficier d'une voiture ayant déjà fait ses preuves par le passé. Et même si son futur équipier est le fils du directeur de l'écurie, Lawrence Stroll, le quadruple champion du monde arrive bien dans une écurie où il est considéré comme le taulier. Fiable et rapide, l'ex Racing Point a montré qu'elle en avait et qu'elle pouvait rivaliser avec les ténors du plateau. De l'autre côté, le pilote n'a rien perdu de ses capacités. Expérimenté, l'Allemand reste, malgré ces dernières années, une valeur sûre du circuit. Surtout, et enfin débarrassé de son calvaire chez Ferrari, il aura à cœur de s'exprimer sur la piste comme il l'entend. Alors, étant donné le profil et les performances de la monoplace qu'il conduira, sauf défaillances majeures bien entendu, et l'esprit revanchard et déterminé de Vettel, on parie sur un podium en 2021. Avec ou sans l'aide d'une voiture de sécurité, d'une défaillance technique d'une monoplace ou d'une erreur improbable d'un concurrent, l'avenir nous le dira.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.