Haas : L'ex-patron de la F1 plaint Mick Schumacher

Haas : L'ex-patron de la F1 plaint Mick Schumacher©Media365
A lire aussi

Paul Rouget : publié le mercredi 24 mars 2021 à 12h31

Alors que Mick Schumacher va effectuer ses grands débuts en F1 ce week-end, Bernie Ecclestone estime que le fils du septuple champion du monde n'aurait pas dû rejoindre l'écurie Haas. 

 

Plus de huit ans et quatre mois après le dernier Grand Prix disputé par l'illustre Michael Schumacher, son fils Mick s'apprête à participer à son premier, le week-end prochain à Bahreïn, avec l'écurie Haas. Mais pour l'ancien patron de la F1, rejoindre l'équipe américaine, où l'Allemand, sacré champion du monde de Formule 2 l'an dernier, fera équipe avec le très controversé pilote russe Nikita Mazepin, n'était pas forcément une bonne idée. "Il a un nom qui doit être en Formule 1. Mais je suis un peu désolé pour lui, parce qu'il a des grandes qualités et qu'il pourrait mieux réussir s'il n'était pas où il est actuellement. Je ne suis pas sûr qu'il puisse apprendre beaucoup de choses là-bas. Il n'y aura personne qui peut lui apprendre grand-chose. Il est livré à lui-même, a lâché Bernie Ecclestone dans une interview à la chaîne de télévision allemande Sport1. 

"Son nom est un fardeau"

Pour l'ex-grand argentier de la Formule 1, "une équipe comme Red Bull aurait été parfaite pour lui, parce que c'est une équipe qui a les qualités pour remporter des courses et des gens qui auraient pu lui apporter un vrai soutien. Il a fait de très belles performances en Formule 2, mais cela ne va pas être facile de les reproduire avec son équipe actuelle. Il a déjà un gros problème. Son nom est un fardeau, parce que les gens vont dire qu'il n'est pas aussi bon que son père. Et la voiture qu'il conduit est encore un plus grand handicap. Mais parfois, cela peut être une bonne chose de débuter dans la difficulté pour progresser." 

Mick Schumacher (22 ans), dont l'état de santé de son père, victime d'un grave accident de ski en décembre 2013, est toujours entouré d'un grand mystère, assure lui qu'il débarque sans pression dans la catégorie reine du sport automobile, et a fait part de sa "motivation et de (sa) fierté. Je suis heureux d'être en F1, heureux d'avoir pu ramener le nom Schumacher en F1. Et j'ai réussi à y parvenir en gagnant des championnats. J'ai donc prouvé que je suis capable, que je mérite d'être ici. Donc c'est pour cela que je ne ressens pas la moindre pression de ce côté." 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.