GP du Portugal : Deuxième victoire de la saison pour Hamilton devant Verstappen et Bottas

GP du Portugal : Deuxième victoire de la saison pour Hamilton devant Verstappen et Bottas©Panoramic, Media365

Mathieu WARNIER, Media365, publié le dimanche 02 mai 2021 à 17h39

A l'issue d'une course qu'il aura maîtrisé dès lors qu'il a pris le meilleur sur Valtteri Bottas, Lewis Hamilton remporte le Grand Prix du Portugal devant Max Verstappen et son coéquipier.



Lewis Hamilton se devait de réagir ! A la faute lors du Grand Prix d'Emilie-Romagne puis battu par son coéquipier Valtteri Bottas ce samedi lors d'une séance de qualifications durant laquelle il ambitionnait de signer sa 100eme pole position, le septuple champion du monde a répondu sur la piste et sans laisser la moindre chance à ses rivaux. Un Grand Prix du Portugal qui a tout d'abord vécu comme un faux-départ. En effet, à l'entame du deuxième tour, un contact entre les Alfa Romeo d'Antonio Giovinazzi et Kimi Râikkönen a détaché l'aileron avant de la monoplace du Finlandais, provoquant l'abandon de ce dernier et répartissant une foule de débris dans la ligne droite des stands. Après cinq tours de neutralisation, Valtteri Bottas a retardé au maximum la relance, ce qui a piégé Lewis Hamilton et offert l'occasion à Max Verstappen de s'emparer de la deuxième place détenue par le Britannique. Il n'a toutefois fallu que quatre tours et un souci d'adhérence du Néerlandais dans le dernier virage du circuit de Portimão pour voir le sextuple champion du monde reprendre sa place initiale. Lewis Hamilton s'est alors tapis dans les échappements de la monoplace de son coéquipier Valtteri Bottas.

Hamilton a pris son temps avant d'être implacable

Neuf tours durant, le Britannique a laissé le Finlandais s'époumoner pour tenir le rythme et se protéger de l'inévitable offensive de la voiture flanquée du numéro 44. Cette dernière est arrivée à l'entame du 20eme tour, avec l'aide du DRS et par l'extérieur au premier virage. Dans la foulée, le jeu stratégique s'est mis en place dans le peloton avec Carlos Sainz Jr qui a été le premier à abandonner ses pneus tendres au 22eme tour, passant à des pneus medium qui n'ont pas permis à l'Espagnol de remonter dans la hiérarchie pour une décevante onzième place à l'arrivée. En tête de la course, c'est Max Verstappen qui a lancé les hostilités au 36eme tour, passant aux pneus durs pour les 31 derniers tours. Un passage par les stands qui a fait réagir Mercedes, Valtteri Bottas répondant dans le tour suivant mais, face à une chauffe insuffisante de ses gommes dures, le Finlandais a cédé la deuxième place au Néerlandais dans son tour de sortie des stands. Lewis Hamilton, pourtant satisfait de son rythme et de ses pneus, a fait de même au 38eme tour pour ressortir solidement en tête de la course .A partir de là, le Britannique a patiemment construit un avantage de cinq secondes sur Max Verstappen et déjoué le plan de Red Bull Racing.


La drôle de bataille entre Bottas et Verstappen

L'écurie de Milton Keynes avait laissé Sergio Pérez le plus longtemps possible en piste dans l'espoir qu'il bouchonne le pilote Mercedes pour que le Néerlandais réduise son retard. Une fois le Mexicain passé par les stands, les positions ont été nettement établies et la question du point du meilleur tour en course s'est posée. Tout d'abord, Valtteri Bottas est entré aux stands à trois tours de l'arrivée pour chausser son dernier train de pneus tendres neufs. Sans espoir d'aller chercher le leader, Max Verstappen a fait de même le tour suivant mais c'est bien le Finlandais qui a eu le dernier mot, la tentative du Néerlandais étant refusée par les commissaires en raison du non-respect des limites de la piste au virage 14. Derrière ce trio, Sergio Pérez a fait une course quasiment anonyme et prend la quatrième place devant Lando Norris. Le pilote McLaren s'est installé dans le Top 5 en tout début de course, profitant des difficultés de Carlos Sainz Jr et n'a plus été mis en difficulté par Charles Leclerc, qui termine la course à la sixième position, soit deux places de mieux par rapport au départ.


Les deux Alpine dans les points, Gasly limite la casse

Après avoir récupéré des points à Imola sur tapis vert, c'est sur la piste qu'Esteban Ocon et Fernando Alonso ont fini dans le Top 10. Le Français n'a pas réalisé un départ sensationnel mais, après son seul passage par les stands après seulement un tiers de la distance de la course, a tenu son rythme pour remonter jusqu'à la septième place juste devant son coéquipier espagnol. Parti du milieu de grille, Fernando Alonso a retardé son arrêt au stand, intervenu à 26 tours de l'arrivée pour grignoter des places progressivement et passer la ligne à peine une seconde derrière Esteban Ocon, à la huitième place. Catastrophique ce samedi, Daniel Ricciardo a tout donné en piste et ça a fini par payer avec une neuvième place alors que Pierre Gasly, sur une stratégie osée avec 42 tours sur les pneus medium, n'a pu faire mieux que la dixième place. Onzième en qualifications, George Russell a subi le manque de performance de sa Williams pour une 16eme place finale, derrière un Yuki Tsunoda très tôt en délicatesse avec les limites de la piste et devant Mick Schumacher. Au classement du championnat, Lewis Hamilton profite de sa 97eme victoire en Grand Prix pour prendre huit longueurs d'avance sur Max Verstappen alors que Lando Norris se maintient à la troisième place mais voit Valtteri Bottas revenir à cinq longueurs.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.