GP du 70eme anniversaire (Qualifications) : Hamilton doit s'incliner face à Bottas

GP du 70eme anniversaire (Qualifications) : Hamilton doit s'incliner face à Bottas©Panoramic, Media365

Mathieu WARNIER, publié le samedi 08 août 2020 à 16h06

Dominateur le week-end dernier lors du Grand Prix de Grande-Bretagne, Lewis Hamilton a vu Valtteri Bottas le devancer lors des qualifications du Grand Prix du 70eme anniversaire, toujours à Silverstone.

Lewis Hamilton n'est pas intouchable à Silverstone ! Une semaine après avoir signé sa septième pole position sur le circuit du Northamptonshire, le Britannique a dû s'avouer vaincu par Valtteri Bottas. Dans une séance de qualifications du Grand Prix du 70eme anniversaire de la F1 où les écuries n'ont jamais vraiment su quel type de gommes était le plus performant, le Finlandais a eu le dernier mot dans sa toute dernière tentative (1'25''154). Prolongé d'un an par Mercedes, Valtteri Bottas a devancé son coéquipier de 63 millièmes de seconde avec les deux Flèches d'Argent qui ont réalisé leur tour en pneus medium, qui ne sont théoriquement pas les plus performants apportés par Pirelli ce week-end. Mais la véritable surprise de cette séance restera Nico Hulkenberg. Confirmé au volant de la Racing Point pour ce Grand Prix vendredi matin, l'Allemand partira de la troisième position après avoir concédé 928 millièmes par rapport au temps de la pole position.


Le pari audacieux de Verstappen

Derrière Nico Hulkenberg, Daniel Ricciardo a longtemps tenu la troisième place (+1''143) mais l'Australien, qui n'a pas su améliorer sa marque dans sa dernière tentative, a été dépassé au dernier moment par Max Verstappen (+1''022). Le Néerlandais sera une des attractions au départ ce dimanche puisqu'il a profité de la gamme de pneus plus tendres pour passer en Q3 avec des pneus durs et s'assurer d'un premier relais plus long même si son départ pourrait s'avérer plus compliqué. Lance Stroll, pour sa part, risque de souffrir de la comparaison avec son coéquipier. Le Canadien n'a signé que le sixième temps (+1''274) et ne devance que d'un dixième Pierre Gasly, qui confirme les bonnes dispositions de son AlphaTauri (+1''380). Visiblement pas à l'aise depuis le début du week-end, Ferrari a déçu. Charles Leclerc s'élancera de la huitième position (+1''460) alors que Sebastian Vettel a vu son week-end noir se prolonger avec une élimination dès la Q2 et une 12eme place sur la grille de départ. Alexander Albon (+1''515) et Lando Norris (+1''624) complètent le Top 10.


Ocon passe à côté, Grosjean a fait au mieux

La Q3 était l'objectif d'Esteban Ocon, avec une Renault en net regain de forme. Mais le Français a manqué sa séance de qualifications. S'il n'a pas manqué le passage en Q2, le pilote de l'écurie tricolore a été pénalisé de trois places sur la grille de départ pour avoir gêné George Russell lors de la Q1. Sa onzième place initiale sur la grille de départ, juste devant Sebastian Vettel, devient donc une quatorzième place. Autre déception de ces qualifications, Carlos Sainz Jr n'a pas passé l'écueil de la Q2, terminant treizième juste devant un Romain Grosjean qui a maximisé le potentiel de sa Haas qui n'a pas évolué depuis le début de la saison et ne devrait pas changer d'ici la fin de la saison. Une séance de qualifications dont le résultat est aussi un clin d'œil au passé. Alors que, lors de la première course de l'histoire du championnat du monde de F1, le 13 mai 1950 à Silverstone, Alfa Romeo a occupé les quatre premières places sur la grille de départ, la marque italienne fermera la marche lors du Grand Prix célébrant les 70 ans de la discipline. Une course où tout sera ouvert et où la survie des pneus sera la clé.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.