GP de Monaco : Pas de dégâts majeurs sur la boîte de vitesses de Leclerc

GP de Monaco : Pas de dégâts majeurs sur la boîte de vitesses de Leclerc©Panoramic, Media365
A lire aussi

Mathieu WARNIER, Media365, publié le samedi 22 mai 2021 à 23h20

Alors qu'il risque une pénalité en cas de changement avant le départ du Grand Prix de Monaco, Charles Leclerc a appris qu'aucun dégâts important a été constaté sur la boîte de vitesses de sa monoplace.

Charles Leclerc va-t-il s'élancer de la pole position à Monaco ce dimanche ? La question a le mérite de se poser après la fin de séance de qualifications très difficile du Monégasque, auteur du meilleur temps lors de la Q3 ce samedi. En effet, dans sa dernière tentative, le pilote Ferrari a lourdement endommagé sa SF21, détruisant tout d'abord sa suspension avant-droite en heurtant le rail à l'intérieur de la chicane de la piscine. Sur l'élan, le Monégasque est ensuite allé s'écraser sur le rail situé à l'extérieur de cette même chicane, sur la droite de la piste. Si les mécaniciens de la Scuderia Ferrari vont pouvoir réparer les dégâts occasionnés lors de cet accident qui a mis un terme prématuré à la séance de qualifications du Grand Prix de Monaco, l'incertitude reste présente quant à l'état de la boîte de vitesses de la monoplace flanquée du numéro 16.


Ferrari entend effectuer des essais ce dimanche

Après avoir récupéré l'épave de la voiture de Charles Leclerc, l'écurie de Maranello n'a pas perdu de temps pour effectuer une première vérification. Les mécaniciens se sont surtout concentrés sur la boîte de vitesses, élément le plus susceptible de provoquer une pénalité sur la grille de départ. Par l'intermédiaire d'un message publié sur son compte officiel Twitter, la Scuderia Ferrari a déclaré qu'« une première inspection de la boîte de vitesses dans la voiture de Charles Leclerc n'a pas révélé le moindre dommage sérieux ». Mais, alors qu'un changement imposerait au Monégasque de reculer de cinq rang sur la grille de départ, réduisant d'autant ses chances de succès sur un tracé où doubler est quasiment impossible, Ferrari confirme également que « des vérifications supplémentaires seront effectuées demain (dimanche), afin de décider si la même boîte de vitesses peut être utilisée pour la course ». Autrement dit, l'épée de Damoclès reste présente au-dessus de la tête de l'auteur de la pole position.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.