GP de Hongrie : Une pénalité pour les pilotes Haas mais pas pour Albon, Renault conteste à nouveau les Racing Point

GP de Hongrie : Une pénalité pour les pilotes Haas mais pas pour Albon, Renault conteste à nouveau les Racing Point©Panoramic, Media365

Mathieu WARNIER, publié le dimanche 19 juillet 2020 à 21h04

Alors que Renault a déposé une nouvelle réclamation à l'encontre de Racing Point, les commissaires de la FIA ont décidé de ne pas sanctionner Alexander Albon au contraire des deux pilotes Haas.

Si le podium du Grand Prix de Hongrie était assuré, certaines positions dans les points étaient incertaines. En effet, les commissaires de la FIA avaient plusieurs affaires à juger à l'issue de la course remportée ce dimanche par Lewis Hamilton devant Max Verstappen et Valtteri Bottas. La première d'entre-elles concernait Alexander Albon. Le Thaïlandais était accusé d'avoir été aidé par ses mécaniciens avant le départ d'une manière illégale. En effet, ces derniers ont été vus alors qu'ils séchaient la piste humidifiée du Hungaroring. Néanmoins, après avoir entendu les responsables de l'écurie Red Bull Racing et observé de près la vidéo de l'incident présumé, les commissaires ont acté qu'aucune sanction n'était nécessaire puisqu'il n'y avait pas de volonté de sécher la piste, ce qui aurait offert une adhérence supérieure lors du départ.


Les Haas pénalisées... mais Magnussen reste dans les points

Le cas des deux monoplaces de l'écurie Haas était bien plus épineux. Alors que la piste séchait très rapidement, tant Kevin Magnussen que Romain Grosjean ont plongé dans la ligne des stands avant le départ de la course afin de troquer leurs pneus pluie pour le Danois et intermédiaires pour le Français afin de passer à des pneus pour piste sèche. Or cette décision a été prise après des conversations radio durant le tour de formation qui, afin de donner plus de place au pilote dans cette phase critique, sont très surveillées. Or, pour les deux pilotes de l'écurie américaine, les commissaires ont convenu que c'est bien le stand Haas qui a demandé à Kevin Magnussen et à Romain Grosjean de passer par la voie des stands, ce qui est formellement interdit. En conséquence, les deux pilotes ont écopé d'une pénalité de dix secondes qui, pour le Danois, signifie la perte de la neuvième place au bénéfice de Carlos Sainz Jr. Kevin Magnussen parvient tout de même à offrir un point à son équipe avec la dixième place. Pour Romain Grosjean, cette pénalité le rétrograde à la 16eme position, derrière Kimi Räikkönen.


Racing Point une nouvelle fois visée par Renault

Mais ce qui était le moins surprenant, c'est bien la réclamation déposée par l'écurie Renault à l'encontre de l'écurie Racing Point. En effet, alors que les deux RP20 de Lance Stroll (4eme) et Sergio Pérez (7eme) ont disputé la course avec les mêmes écopes de freins que lors du Grand Prix de Styrie, la formation française a une nouvelle fois remis en question la légalité des monoplaces présentées comme des « Mercedes roses ». Etant donné que la réclamation est identique à celle déposée en Autriche, les éléments incriminés des deux RP20 n'ont pas été mis sous scellé à l'issue du Grand Prix de Hongrie. De plus, le rapport demandé au Département Technique de la FIA à l'issue du Grand Prix de Styrie sera également utilisé dans le cadre de cette réclamation. Si Racing Point ne modifie pas son approche au niveau des écopes de freins, les réclamations deviendront monnaie courante lors des prochaines courses.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.