GP de Hongrie : Aston Martin renonce à faire appel et accepte la disqualification de Vettel

GP de Hongrie : Aston Martin renonce à faire appel et accepte la disqualification de Vettel©Media365

Mathieu WARNIER, Media365, publié le jeudi 12 août 2021 à 15h30

Alors que les commissaires de la FIA ont maintenu la disqualification de Sebastian Vettel lors du GP de Hongrie après une demande en révision de la sanction, l'écurie Aston Martin a décidé de renoncer à faire appel.

Aston Martin jette l'éponge ! Le 1er août dernier, alors qu'Esteban Ocon a offert à l'écurie Alpine sa première victoire sous sa nouvelle identité, Sebastian Vettel avait terminé le Grand Prix de Hongrie à la deuxième place, un peu moins de deux secondes derrière le Français. Mais la joie a très vite cédé la place à l'abattement au sein de l'écurie britannique. En effet, lors des vérifications techniques suivant la course, les commissaires de la FIA n'ont pas été en mesure d'extraire un échantillon de carburant d'une capacité d'un litre. Face à cette infraction au règlement, la sanction est très rapidement tombée et a valu à Sebastian Vettel de perdre son deuxième podium de l'année après celui acquis lors du Grand Prix d'Azerbaïdjan. Ayant des données permettant, selon elle, de prouver que la quantité de carburant dans la monoplace dépasse largement le litre exigé, l'écurie basée à Silverstone a lancé plusieurs procédures mais s'est finalement résignée à renoncer à toute contestation de la sanction imposée à son pilote.


Aston Martin voit pas d'avantages à faire appel

En effet, à la suite d'une demande de révision de la décision des commissaires et à la production de nouvelles preuves, l'écurie Aston Martin a vu la FIA confirmer les problèmes de pompe à essence de l'AMR21 de Sebastian Vettel. Mais, malgré cela, la quantité de carburant restante dans les systèmes de la monoplace restait inférieure au litre exigé à l'issue d'un Grand Prix. La disqualification du quadruple champion du monde a alors été confirmée. Toutefois, l'écurie Aston Martin conservait un infime espoir d'obtenir gain de cause au travers d'une procédure d'appel. Via une communication sur les réseaux sociaux, la formation britannique a indiqué qu'elle mettait fin à cette procédure et accepte le verdict des commissaires. « Après avoir réfléchi au sujet de notre position mais également avoir pris en compte le verdict des commissaires de la FIA, selon lequel de nouvelles preuves évidentes d'une défaillance du système d'alimentation en carburant ont été présentées, nous avons pris la décision de retirer notre appel, annonce l'écurie Aston Martin. Nous sommes convaincus qu'agir de la sorte l'emporte sur les avantages de maintenir cette procédure. »

Hamilton et Sainz montent bien sur le podium

En conséquence, le résultat du Grand Prix de Hongrie est désormais définitif. Derrière Esteban Ocon, la deuxième place revient à Lewis Hamilton. A l'issue d'une course chaotique, le septuple champion du monde récupère les 18 points de cette deuxième position. Avec un total de 195 unités au moment de la trêve estivale, le Britannique repousse officiellement Max Verstappen à huit longueurs alors que Lando Norris, qui avait dû abandonner très tôt lors de ce Grand Prix de Hongrie, est troisième. Carlos Sainz Jr, quant à lui, signe son deuxième podium pour la Scuderia Ferrari après celui obtenu dans les rues de Monaco. Un résultat qui fait également les affaires de l'écurie de Maranello. En effet, avec désormais 163 points, la formation italienne reprend la troisième place du classement constructeurs à McLaren malgré une égalité de points. Mercedes, profitant de la contre-performance de Red Bull Racing, avec Max Verstappen neuvième devant Kimi Räikkönen, reprend la première place pour douze points.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.